Retour sur le Festival de Chaillol 2012

Chaillolesque !Vu par Zibeline

Retour sur le Festival de Chaillol 2012 - Zibeline

Le terme n’existe pas, mais il faut l’inventer. Le Festival de Chaillol surprend chaque année son public, fidèle et toujours plus nombreux, et cultive une diversité artistique alliée à une richesse incessamment opportune. La musique contemporaine comme on se plait à l’appeler se nomme ici au pluriel car il s’agit bien d’écouter et de découvrir des musiques contemporaines, d’ici ou d’ailleurs et sans préjugé aucun. Du jazz, Bério, Ohana, Stravinsky, mais aussi Brahms, Bœuf, Ginoux ont côtoyé une musique orientale d’aujourd’hui, du tango et de la nouvelle musique traditionnelle, ici argentine. D’un récital dantesque de saxophones, par le seul et excellent Joël Versavaud, au Tango Nuevo par le quintette El Despues réuni autour du talentueux bandonéoniste Victor Villena, rien ne nous retient pour une immersion à quatre temps d’une expressivité et d’un lyrisme achevés. Guidé par un sémaphore qui donnerait envie à toute l’assemblée de s’adonner au bandonéon dès la fin du concert et un pianiste gesticulateur d’une ébouriffante vélocité digitale et rythmique, le tango se tortille, se dresse et se balance !

Dès le lendemain soir François Rossé, toujours généreux, s’apprête à dompter un piano en une drôle de performance musicale…. en duo avec son acolyte tambouriniste Carlo Rizzo. Une fugue à la Bach caressée sur le clavier, des couleurs jazzy exotiques ou des percussions à deux mains sur le couvercle de l’instrument, l’Alsacien surprend et régale un public ébahi. Aux multiples tambourins, l’invention « polytimbrique » de l’élégant transalpin n’en finit pas de se nourrir du langage syncrétique du pianiste complice, en duo avec une rythmique d’une densité exceptionnelle laissant croire à une multitude de musiciens sur la scène. Surprenante, la soirée s’achève, digne d’Amphitryon, dans l’échange et la philanthropie : par ces temps artistiques difficiles, insuffler l’art dans un territoire avec tant de passion, d’envie et de singularité ne peut qu’être encouragé !

FRÉDÉRIC ISOLETTA

Août 2012

 

La 16ème édition du  Festival de Chaillol a eu lieu du 19 juillet au 12 août dans les vallées des Hautes Alpes