Hommage à Marc Ripoll au festival Tous Courts et palmarès

C’est de Marc qu’il s’agit !Vu par Zibeline

• 3 décembre 2016 •
Hommage à Marc Ripoll au festival Tous Courts et palmarès - Zibeline

Le Festival Tous Courts d’Aix-en-Provence s’est terminé le 3 décembre et, avant le palmarès de cette 34e édition dédiée à Marc Ripoll, président de 1992 à 2007, disparu il y a presque an, un hommage lui a été rendu au cinéma Le Mazarin dont la salle affichait complet.

Une séance de courts qu’il aimait particulièrement, des histoires d’amour et de famille. Six, réalisés par des femmes cinéastes qu’il suivait, et son film court culte, Mort à Vignole d’Olivier Smolders, un film qui parle des images familiales, de la trace, du temps qui passe et de la mort. Un film qui a aussi fortement marqué Emmanuelle Prétot, venue pour évoquer celui qui avait sélectionné son film en 2006 , lui donnant ainsi confiance dans son travail : La Vie par volutes : évocation d’une femme blessée  par une agression sexuelle dans son enfance, qui se met à nu et se reconstruit. Emmanuelle Sarrouy, longtemps aux coté de Marc Ripoll pour la programmation, a offert son film, C’est de l’homme qu’il s’agit ! où se mêlent le chant des hommes et le vol des oiseaux. D’autres réalisatrices qui ne pouvaient être présentes ont envoyé des messages et leurs films les représentaient. Marc en parlait souvent. Blandine Lenoir dont on a vu Rosa, les péripéties d’une jeune maman à la recherche d’une nounou pour faire garder son bébé.  Katell Quillévéré qui a obtenu le  Gand Prix  en 2005 pour son premier court, A bras le corps, le réveil  de deux frères, un jour où tout ne se passe pas comme d’habitude.  Et Marc , qui n’avait jamais tout à fait rompu avec l’enfance, avait été séduit aussi par La Tête dans le vide, le court de Sophie Letourneur, qui a su restituer des moments de vérité entre filles, avec un  ton juste et empreint de musicalité. Autre langage, celui des images dans le film  d’animation belge de Florence Henrard, Sortie de bain, qui raconte, avec humour,en 4 minutes,  le passage délicat de la petite fille à la femme.

Entre courts métrages, témoignages, souvenirs, on peut dire que pendant deux heures, Marc Ripoll était vraiment là, au cinéma Le Mazarin. Peut-être la proposition faite par un spectateur que cette salle porte son nom, sera-t-elle entendue et acceptée par le directeur du cinéma ?  Ce serait un bel hommage!

ANNIE GAVA
Décembre 2016

Photo :  Mort à Vignole © Les Films du Scarabée

PALMARÈS

el-edenEl Edén d’Andrés Ramírez © Valiente Gracia

GRAND PRIX : El Edén d’Andrés Ramírez

PRIX DU JURY : Moloch de Szymon Kapeniak

PRIX DU MEILLEUR SCÉNARIO : Au bruit des clochettes de Chabname Zariab

PRIX DU JURY JEUNE : Timecode de Juanjo Gimenez

PRIX DU PUBLIC : Une tête disparaît de Franck Dion

GRAND PRIX EXPÉRIMENTAL :  Burûq de Camille Degeye

PRIX UNIFRANCE FILMS : Goliath de Loïc Barché

PRIX FRANCE 3 LIBRE COURT : Jungle de Colia Vranici

Rencontres Cinématographiques d’Aix en Provence
Festival Tous Courts
Espace Forbin
1, place John Rewald
13100 Aix-en-Provence
04 42 27 08 64
http://www.festivaltouscourts.com/