Vu par Zibeline

Ombres blanches et étranges spectres ont hanté le Théâtre du Merlan

C’est beau d’avoir peur !

Ombres blanches et étranges spectres ont hanté le Théâtre du Merlan - Zibeline

Lorsque Nathalie Pernette s’adresse aux enfants, n’attendez pas la moindre mièvrerie. Et vous qui les accompagnez, préparez-vous à affronter vos peurs enfouies… Les Ombres blanches jouées au Merlan peuvent glacer le sang. Faire rire aussi, un peu nerveusement. Car les spectres qui traversent la scène n’ont rien de ralenti ni de pesant, ils bougent à toute allure dans les fumées blanches qui les font apparaître et disparaître en un clin d’œil.

Ils dansent, hantant la maison et l’animant d’une magie à la fois facétieuse et inquiétante. Un carton bouge et aboie comme un chien invisible, une main sort d’une boite et danse, un petit fantôme d’oiseau surgit et parcourt l’espace en tout sens… Le magicien Thierry Collet a prêté quelques trucs à la chorégraphe, qui s’en empare pour nous faire douter du réel. Sont-ils vivants, morts, des hommes, des femmes, bienveillants ou malveillants, ceux qui habitent cette maison de leurs passages incessants ?

Les deux danseurs (Lucien Brabec et Anita Mauro), animés des mêmes saccades, semblent deux jumeaux à peine distincts par leur taille (leur genre ?). Sortant parfois de l’abstraction pour mimer furtivement un geste concret, ils entraînent dans un univers de l’entre-deux, très beau dans ses fumées et ses ombres, ses lignes droites et fines, son absence de couleurs. Quant à la musique de Franck Gervais, tissée de citations lyriques, pulsées, concrètes, elle est de celles qui traversent les rêves, comme des souvenirs mélodiques perturbés. On en frissonne encore !

AGNÈS FRESCHEL
Février 2017

Ombres blanches a été joué les 13 et 14 décembre au Merlan, Marseille

Photo : © Philippe Laurençon


Théâtre le Merlan
Scène Nationale
Avenue Raimu
13014 Marseille
04 91 11 19 30
http://www.merlan.org/