Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Le Musée Réattu accueille Imago, exposition photographique foisonnante centrée sur le thème du portrait

Cent portraits

• 6 février 2016⇒5 juin 2016 •
Le Musée Réattu accueille Imago, exposition photographique foisonnante centrée sur le thème du portrait - Zibeline

Après Oser la photographie couvrant cinquante années de photographie du musée Réattu, Imago opère un focus foisonnant sur le thème du portrait, avec en bonus une sélection des tirages de Jean-François Bauret.
Faut-il rappeler que grâce à Lucien Clergue et un petit groupe d’amis, le musée Réattu fut la première expérience d’une véritable collection photographique dans un musée français, qui contribua par ailleurs à la reconnaissance artistique du médium, adossée aux fameuses rencontres ? L’exposition précédente et son excellent catalogue Oser la photographie en témoignent, comme celle qui vient de s’ouvrir autour du portrait. Plus d’une centaine de clichés abordent les différents genres : officiel, familial, intime, social, documentaire, de mode ou plasticien… pour la majorité tirages d’origine, en noir et blanc hormis le plus ancien, un autoportrait d’Hippolyte Bayard, calotype de 1843-45, et le portrait du peintre Bonnard par Gisèle Freund. En évitant chronologie et pédagogisme rebutants, la sobriété de l’accrochage favorise la lisibilité d’un parcours rhizomatique par des mises en résonance et jeux de miroirs : photographes photographiés, artistes célèbres (Churchill ou Gainsbourg sans leur appendice fumant, récurrence de Picasso) ou moins connus comme ces petites gens vues par Tomas Montserrat ou le Lituanien Romualdas Pozerskis. Documentaire, social, ethnologique le portrait se veut aussi plasticien pour Cecil Beaton, Marianne Adelmann. Certains clichés sont extraits de séries ou portfolios, une des richesses du fonds arlésien rarement montrés, comme ce travail auprès de Martin Luther King par Ben Fernandez, ou Denise Coulomb.
L’exposition laisse place au dernier étage à une sélection centrée sur l’œuvre de Jean-François Bauret, notamment une série d’hommes nus des années soixante-dix et plusieurs tirages de la série Isabelle, réalisés en 1986 dont un grand format, donation de son épouse, qui s’apprête à rejoindre un fonds riche de cinq mille œuvres.
Dans les autres salles, en redescendant, un regard attentif saura croiser d’autres figurations et médiums sur la figure humaine avec Javier Perez, Jan Svenungsson, Nancy Wilson-Pajic, les séries de Picasso ou Christian Lacroix.

CLAUDE LORIN
Février 2016

Imago
jusqu’au 5 juin
Musée Réattu, Arles

Photo : Vue partielle de l’exposition Jean-François Bauret, musée Réattu, 2016 © C. Lorin/Zibeline


Musée Réattu
10 rue du Grand Prieuré
13200 Arles
04 90 49 37 58
http://www.museereattu.arles.fr/