Vu par Zibeline

La fille dans le rétroviseur de Linwood Barclay aux éditions Belfond Noir

Celle qui en savait trop

La fille dans le rétroviseur de Linwood Barclay aux éditions Belfond Noir - Zibeline

Un soir d’octobre, Cal Weaver accepte de ramener chez elle une adolescente en rade sous la pluie, postée devant un bar lugubre de la zone commerciale. Prendre en stop une jeune fille de vingt ans ne lui semble pas une bonne idée. Lorsqu’elle lui demande de faire halte dans une cafétéria au bord de la quatre-voies, l’idée lui paraît cette fois prodigieusement stupide. Surtout lorsqu’il s’aperçoit que la personne qui vient de regagner son véhicule n’est pas sa passagère… Cal Weaver vient de s’embarquer malgré lui dans une affaire de disparitions qui ne risque pas d’apaiser ses tourments. Son fils s’est suicidé deux mois plus tôt, sa femme ne cesse de dessiner le visage de son enfant, lui-même n’a qu’une obsession : comprendre comment et à cause de qui son fils s’est jeté dans le vide.

Linwood Barclay est un formidable raconteur d’histoires. La fille dans le rétroviseur tient le lecteur en haleine, de fausses pistes en rebondissements. Au-delà de la qualité de l’intrigue, l’originalité et le charme de ce thriller reposent beaucoup sur l’atmosphère dans laquelle l’auteur canadien plonge ses personnages, gens ordinaires de la classe moyenne, salariés des chaînes Home Depot ou Walmart, gérants de cafétéria, policiers municipaux… Cal Weaver est le privé local de la fictive Griffon, bourgade paisible de l’État de New-York, avec son centre-ville pittoresque, sa zone résidentielle, ses délaissés qui précèdent la zone commerciale. Une ville encline aux solidarités de voisinage, tant qu’elles ne bouleversent pas les habitudes des résidents. Une ville dont la population est peu regardante sur les méthodes de la police locale, son rempart contre la délinquance qui sévit à une heure de route, dans la grande et dangereuse cité de Buffalo. En marge, une jeunesse adolescente, ses prises de risque, et les dangers qui la menacent de l’intérieur, dans cette microsociété close sur elle-même.

MARIE MICHAUD
Juillet 2016

La fille dans le rétroviseur Linwood Barclay
Traduit de l’anglais (Canada) par Renaud Morin
Belfond Noir, 21,90 €