Oncle Vania ou les émotions essentielles d'une mise en scène de Christian Benedetti

BrutalismeVu par Zibeline

• 14 mars 2014⇒22 mars 2014 •
Oncle Vania ou les émotions essentielles d'une mise en scène de Christian Benedetti  - Zibeline

À la russe ! Et si le samovar est froid sur la table, c’est qu’il est inutile en effet de réchauffer les signes d’un naturalisme doux que l’on prête parfois paresseusement à Tchékhov. Christian Benedetti, dont le projet est de monter l’intégrale des pièces dans l’ordre de l’écriture, coule son Oncle Vania dans le béton, tord le cou à l’âme slave pour frapper fort et vite là où ça fait mal. Frustrations amoureuses, tentatives à l’infini pour donner ou prendre un peu de sens au temps qui passe, ratages sans fin donc… tout cela est connu, patrimoine intime peut-être de chacun, qu’il faut réveiller, ranimer, faire remonter au jour. La mise en scène, entre dépouillement et radicalité, convie le spectateur, non sans délicatesse néanmoins, à chercher son point d’inconfort : les acteurs débitent à toute allure (formidable, on comprend tout quand même..) un texte puissamment incorporé dans un espace qui pourrait être celui d’une répétition ; ils manipulent table, bancs et chaises et trouvent leur place avec une troublante fluidité, parfois en gros chaussons à traîner sur les parquets ; les corps à la présence sensible et forte portent le temps qui passe : l’Astrov bien mûr joué par Benedetti en blouson de cuir pourrait avoir «à ma mère» tatoué sur la poitrine et la Sonia bouleversante d’Alix Riemer, bottée de caoutchouc, semble figée en vieille jeune fille ; lorsqu’elle lit à son oncle Ivan les mots de la fin, où il est question de travailler et de renoncer, sur un papier sorti de sa poche, on sait -beau désespoir- que tout est déjà écrit. Que faire alors sinon chialer dur et rouler sous la table ? Quelle joie de devoir tant d’émotions essentielles à une mise en scène de théâtre !

MARIE JO DHO
Avril 2014

Photo : © Marion Le Meut

La Criée
30 Quai Rive Neuve
13007 Marseille
04 91 54 70 54
http://www.theatre-lacriee.com/