Into the woods à l’Opéra de Toulon

Broadway à ToulonVu par Zibeline

Into the woods à l’Opéra de Toulon - Zibeline

Il y a tout juste deux ans, l’Opéra de Toulon avait mis en scène avec bonheur Wonderfull Town de Bernstein. Faisant suite à la création française de Follies en 2013, comédie musicale de Stephen Sondheim, c’est cette fois Into The Woods (1987) qui a été créée en ce début novembre, dans un souci de continuité mais aussi d’embrasser un nouveau public en attirant les jeunes générations et les rétifs au lyrique. Pour ne pas changer une recette gagnante, la mise en scène a de nouveau été confiée avec bonheur à Olivier Bénézech désormais abonné à ce travail sur la littérature des musicals américains. Cette fois, le sujet est une réinterprétation sur fond de psychanalyse de 4 comptes ayant la forêt pour point commun : Raiponce, Le Petit Chaperon Rouge, Cendrillon et Jack et le haricot magique se retrouvent donc malgré eux au milieu des bois mêlés à une intrigue rocambolesque. Happy end oblige et contre toute attente, l’histoire se terminera « bien », délivrant au passage une morale appuyée vantant les mérites de la solidarité. Signés du metteur en scène lui-même et de Grégory Leteneur, les décors minimalistes à la sobriété efficace durant le premier acte, quoique un peu ésotériques au deuxième, et les costumes idéalement éclairés, secondaient les comédiens-chanteurs de cette production qui incarnaient leurs personnages respectifs en alternant gravité et humour avec des qualités théâtrales évidentes. Malgré une cohérence du propos parfois mise à mal par l’irruption inopinée et sans logique du français dans le livret pourtant majoritairement chanté en américain, leurs timbres étaient bien différenciés, ce qui conférait à chaque personnage une certaine singularité. Ils étaient idéalement secondés par une musique aux orchestrations soignées et variées, allant du jazz au rap en passant par le romantisme, interprétée avec conviction par l’Orchestre de l’Opéra dirigé à la perfection par Samuel Sené. À en juger par le retard pris en début de représentation par une billetterie débordée, le pari semble avoir été concluant.

ÉMILIEN Moreau
Novembre 2019

Into the woods a été joué les 9 & 10 novembre à l’Opéra de Toulon

Photographie : IntoTheWoods2© Frédéric Iovino

Opéra de Toulon
Boulevard de Strasbourg
83000 Toulon
04 94 92 70 78
04 94 93 03 76
www.operadetoulon.fr