Le Grand Studio du Pavillon Noir accueillait le nouveau « bi-portrait » de Mickaël Phelippeau, « Ben & Luc »

Bretagne-Ouagadougou, une rencontre improbableVu par Zibeline

Le Grand Studio du Pavillon Noir accueillait le nouveau « bi-portrait » de Mickaël Phelippeau, « Ben & Luc »  - Zibeline

Le nouveau « bi-portrait » de Mickaël Phelippeau, comme il les nomme, est le portrait en miroir de Ben Salaah Cissé et Luc Sanou qui donnent leur nom à la pièce Ben & Luc présentée au Grand Studio du Pavillon Noir. Deux danseurs burkinabés rencontrés en 2014 sont ses compagnons de plateau, une source d’inspiration et de création avec eux et pour eux. La pièce démarre aux origines avec séance d’échauffement, massages, parlote, rires partagés, danses traditionnelles africaines et déjà, la complicité entre les deux interprètes illumine leurs visages. La danse se met en place doucement au rythme du balafon et des chants : danse de la traite des vaches, danse de la séduction, danse de la récolte du miel… commentées en direct (« souvent la danse exprime ce que je n’arrive pas à dire avec les mots »). Un espace-temps un peu distendu que, brutalement, un volte-face délicieux interrompt quand le balafon laisse place à la musique enregistrée et que la danse change de ton et d’intensité en basculant dans une gestuelle radicalement contemporaine. Un nouveau binôme apparait qui dessine ses contours par des approches puissantes et fougueuses, des corps à corps de lutteurs. C’est le temps du combat et des voix vociférantes, c’est le temps des poings levés ! Puis, sur des beats afro, Ben et Luc glissent irrémédiablement vers un peau à peau sensuel et des touchers plus voluptueux, sans esquiver ni l’affrontement tête contre tête, front contre front, ni la volupté d’une embrassade. Alors que la complexité de leur relation -dans le contexte africain- est le point de départ du projet de Mickaël Phelippeau, elle sert ici de combustible à une pièce généreuse à l’image de ses précédentes créations (Juste Heddy née à Marseille, bi-portraits Jean-Yves, curé de Bègles ou Yves C., chorégraphe d’un cercle de danse traditionnelle bretonne). La Bretagne, une région où vit le chorégraphe et lui offre l’occasion d’une irrésistible reprise de Tri Martolod d’Alan Stivell dansée par deux burkinabés ! 

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Octobre 2021

Ben & Luc a été donné les 8 et 9 octobre au Pavillon Noir, Aix-en-Provence

Photo : Ben&Luc © Philippe Savoir