Vu par Zibeline

Retour sur la soirée Oraliture 4 organisée par Peuple et Culture Marseille à la Cité

Bouquet final

• 11 janvier 2014 •
Retour sur la soirée Oraliture 4 organisée par Peuple et Culture Marseille à la Cité - Zibeline

La Cité Espace de récits communs était pleine en ce samedi de janvier. On a dû refuser du monde pour cette première soirée de l’année, qui clôturait la résidence de Joëlle Sambi et célébrait accessoirement les dix ans de Peuple et Culture Marseille tout juste passés. La première partie de cette Oraliture 4 était consacrée à la restitution d’ateliers menés durant la résidence de l’écrivaine belge née à Kinshasa. Rien de vraiment original dans Faire venir le jour, Hors piste ou dans le court métrage intitulé Ces histoires qui nous regardent. Histoires de lieux, questions d’identité, histoires individuelles confrontées à l’Histoire… Tout de même, de jolis instants d’émotion, à l’écoute des voix des participants à ces ateliers qui lisent leur texte, avec maladresse parfois, mais de façon tellement sincère. Même émotion pendant certaines lectures live du «cahier de doléances» que Joëlle Sambi a fait rédiger à un groupe et qu’elle a appelé De nos agacements quotidiens, tout particulièrement durant celle d’un jeune homme qui proclame : «La poésie, tu l’aimes ou tu la quittes.» En deuxième partie, place aux pros. Des lectures et des performances, on retiendra surtout celle de Pierre Guéry, un des cofondateurs de Peuple et Culture Marseille. Le poète performeur, accompagné du bassiste William Kopecky avec lequel il formait un duo subtil et insolite, a en effet donné toute la mesure de son talent dans une lecture explosive de son Alien-Nation. Une «mécanique de parole pour la scène», comme il le définit. Un texte rude, caustique, cynique parfois, qu’il susurre ou profère, le modulant, l’amplifiant à l’envi, le chantant… Lunaire et engagé, Pierre Guéry retrouve là son énergie pourfendeuse des idées toutes faites et des mots passe-partout. «Arrête ta geinte et donne ta grogne» s’enjoint-il (nous enjoint-il), comme un appel à une révolte salutaire contre ce «world» faussement solidaire qu’il vomit, bonnet péruvien sur la tête et boîte à musique en main.

FRED ROBERT
Janvier 2014

Oraliture 4 était organisé par Peuple et Culture Marseille en partenariat avec La Cité. La soirée s’est déroulée le 11 janvier
De Pierre Guéry, on peut lire le texte d’Alien-nation, paru aux éditions Maëlstrom ou en écouter la version live à Barjols (CD édité par plAine page)

Photo : Soirée Oraliture, 11 janvier 2014 © Peuple et Culture Marseille

Théâtre de la Cité
54, rue Edmond Rostand
13006 Marseille
04 91 53 95 61
http://www.maisondetheatre.com/