Vu par Zibeline

Simon Boccanegra de Verdi clôt la saison 2014-1015 à l'Opéra de Toulon

Black is beautiful

Simon Boccanegra de Verdi clôt la saison 2014-1015 à l'Opéra de Toulon - Zibeline

Pour sa dernière production de la saison, l’Opéra de Toulon a fait le pari audacieux de mettre à l’honneur un ouvrage lyrique de Giuseppe Verdi au succès populaire moindre. Le livret de Simon Boccanegra inutilement compliqué dans sa deuxième mouture n’y est sans doute pas étranger. En effet, en mélangeant l’Histoire italienne et les aspirations personnelles du compositeur au penchant affirmé pour l’unité nationale, il induit une vision un peu naïve de la politique mettant les détenteurs du pouvoir en proie aux doutes, aux remords et in fine au pardon. Cela pourrait même de nos jours passer pour du comique aux yeux de spectateurs cyniques, mais lucides. Néanmoins, malgré toutes les réserves qu’il est possible d’émettre face aux louables intentions du transalpin, la profondeur du drame qu’il met en musique reste perceptible et elle était intelligemment magnifiée par le travail conjoint du metteur en scène Gilles Bouillon et de la scénographe Nathalie Holt. Grâce à un plateau très équilibré, la lumière presque absente de ce spectacle confinait les chanteurs dans un huis-clos macabre et étouffant qui soulignait la noirceur de leurs personnages, mais laissait s’épanouir leurs qualités vocales individuelles. Portée par une écriture orchestrale dense, colorée et bien dirigée, la beauté des lignes mélodiques n’avait rien à envier à celle d’ouvrages plus connus et comme à l’accoutumée, les chœurs imposants, symboles du peuple, n’étaient pas en reste. Un beau spectacle d’une noirceur lumineuse !
EMILIEN MOREAU
Juin 2015
Photo : Simon Boccanegra © Frédéric Stephan


Opéra de Toulon
Boulevard de Strasbourg
83000 Toulon
04 94 92 70 78
04 94 93 03 76
www.operadetoulon.fr