Vu par Zibeline

Bison pas ravi

 - Zibeline

Vouloir rendre hommage à Boris Vian dans un spectacle musical est louable à condition de ne pas transformer l’exercice en caricature. En effet, l’aspect subversif et provocateur des textes originaux supporte mal la transcription scénique. Convoquer pour l’occasion des personnages diversement célèbres voire populaires (Ernesto Che Guevara, Henri Salvador, Patrick Sébastien) ne rend pas l’entreprise plus facile et Jérôme Savary en a fait la démonstration. Cherchant à convaincre son auditoire et prenant à parti le public, l’acteur évoluait dans une  mise en scène appuyée, et cette relecture un brin outrancière ressemblait plutôt à un grossier exercice d’autopromotion familiale aux relents populistes de prime time télévisuel. In fine, ni Vian ni ses textes et encore moins sa musique, malgré la présence sympathique d’un big band au swing calibré, ne sont sortis auréolés de cette production pourtant au goût du public.

ÉMILIEN MOREAU

Juin 2012

 

Boris Vian Cap au sud a été joué au Théâtre Liberté, Toulon


Théâtre Liberté
Grand Hôtel
Place de la Liberté
83000 Toulon
04 98 00 56 76
www.theatre-liberte.fr