L’Âge du capitalisme de surveillance de Shoshana Zuboff : un livre phare

Big OtherLu par Zibeline

L’Âge du capitalisme de surveillance de Shoshana Zuboff : un livre phare - Zibeline

Fruit d’une recherche initiée il y a 20 ans par l’auteure Shoshana Zuboff, L’Age du capitalisme de surveillance représente une somme considérable de connaissances, de réflexions et d’analyses d’une acuité cinglante sur ce dont nous faisons tous l’expérience au quotidien : connectés à nos smartphones et ordinateurs, surfant sur Google ou Facebook, nous y laissons continûment des traces, résidus de nos habitudes, goûts, aspirations, que les géants de la Silicon Valley collectent indéfiniment pour prédire nos comportements futurs. Dans quel but ? Afin de vendre nos données à une kyrielle d’entreprises avides de profits amassés grâce au hameçonnage, aiguillage et façonnage de notre expérience personnelle.

Si Google donnait à ses débuts l’illusion d’un idéal numérique au service de la démocratisation du savoir, il s’est rapidement converti en hyperscale de 532 milliards de dollars s’engouffrant dans les vides législatifs et concurrentiels. L’auteure interroge notre adhésion à ce pacte faustien auquel il est presque impossible d’échapper et qui nous mène à notre perte. S’agirait-il d’une sorte de consentement mou, d’engourdissement psychique ou pis encore, de servitude volontaire ? Elle évoque également la notion de « sans-précédent » : ce qui brouille les pistes et entrave nos capacités de réaction, c’est le caractère inédit de ce phénomène qui n’entre dans aucun de nos systèmes de décodage.

Pour scruter dans les moindres détails le capitalisme de surveillance, Shoshana Zuboff puise dans les origines du capitalisme, en retrace la saga, convoque Durkheim, Marx, Weber et plus avant Hannah Arendt ou Théodore Adorno qui ont décrypté en leur temps les « sans-précédents » du capitalisme industriel pour les uns, de l’horreur des totalitarismes pour les autres. Elle s’appuie sur les travaux de chercheurs visionnaires, de journalistes d’investigation, de critiques de la technologie. Elle dépouille, met en perspective et condense les entretiens passés avec 52 data scientists correspondants à 586 années d’expérience au sein de start-up high-tech au coeur de la Californie. Combinant les démarches des sciences sociales et  de l’essai, l’auteure fait appel à sa propre expérience pour nourrir son discours. Il en résulte un livre phare, dense, qui ne laisse pas indemne.

MARION CORDIER
Décembre 2020

L’Age du capitalisme de surveillance
Shoshana Zuboff
Zulma Essais, 26,50 €