Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Monkeys, marionnettes augmentées et singes-robots au Bois de l'Aune d'Aix-en-Provence

Bidules presque humains

Monkeys, marionnettes augmentées et singes-robots au Bois de l'Aune d'Aix-en-Provence - Zibeline

Une forêt étrange rythmée de piques verticales portant de petites lumières bleues accueille le public. Silence, obscurité. Un appel téléphonique avec une certaine Hellen, qui est conviée à raconter un récit d’enfance qui l’a marquée : à la suite d’une dispute avec ses parents, l’enfant, alors âgée de huit ans, décide de fuir, marche deux kilomètres dans les bois du Kruger Parc avant de revenir, apaisée.

Après avoir passé sa vie à observer les animaux dans la brousse, Hellen se rend compte des yeux innombrables qui l’ont sans aucun doute regardée cette nuit-là… L’ombre de la scène s’anime de lueurs fugaces qui semblent émaner des sons qui parcourent l’espace. Émerge un monde originel peuplé d’étincelles électriques, palpitant de vies inconnues. La multiplication des lumières, comme animées d’une vie propre scelle une création nouvelle.

Un petit tricycle se promène, comme un animal que l’un des protagonistes humains, Sylwia Trzesniowska-Drori, apprivoise… Douze personnages apparaîtront sur scène, trois personnes, vêtues de noir, marionnettistes aux commandes des injonctions virtuelles des ordinateurs qui jalonnent l’espace, et neuf singes-robots. Marionnettes « augmentées », ces « Electro Monsters », dont on voit toute la mécanique, sont dotés de têtes comme tissées de bois.

Peu à peu, elles prennent vie, les gestes s’anthropomorphisent, une inclinaison de tête accorde la faculté d’éprouver des émotions, de penser… Voici une réunion, au cours de laquelle les « animaux » s’observent, découvrent les possibilités de leurs jambes, de leurs pieds, de leurs bras, qu’ils tendent à leur concepteur, Amit Drori, afin qu’il les installe sur une hauteur ou leur permette de se balancer à une « branche »…

Les artifices de ce monde mécanique s’oublient peu à peu, on est ému par les attitudes, les gestes, les infimes mouvements qui disent l’humanité. Les tentatives de définition, par la science, le cinéma, laissent la question ouverte. La naissance de la croyance en un père divin, terrifiant et généreux clôt cette exploration, posant une autre énigme à cette bouleversante et poétique plongée qui nous interroge sur nos limites…

MARYVONNE COLOMBANI
Novembre 2018

Monkeys a été joué le 20 novembre au Bois de l’Aune, Aix-en-Provence

Pilate : Monkeys c X-D.R.


Théâtre du Bois de l’Aune
1 Place Victor Schoelcher
13090 Aix-en-Provence
04 88 71 74 80
boisdelaune.fr