Vu par Zibeline

Un documentaire-poème, beau et terrible, sur la Chine industrielle

Béhémoth-le dragon noir

• 17 novembre 2017 •
Un documentaire-poème, beau et terrible, sur la Chine industrielle - Zibeline

Vendredi 17 novembre : Jour 1 pour le 15e Festival Image de Ville, au moment où se termine le festival du cinéma espagnol et se profilent déjà d’autres rendez-vous cinématographiques : AFLAM, RISC, Primed, Tous courts. Bousculade festivalière d’automne due aux financements toujours incertains de ces structures soumises au calendrier rigide des budgets publics.  Avant son ouverture officielle en soirée, Image de Ville avait donné Carte Blanche au festival poitevin Filmer le travail dont la chargée de programmation Maïte Peltier présentait Béhémoth-le dragon noir de Zhao Liang. Un documentaire éblouissant et terrible sur le prix payé pour le développement industriel de la Chine par les mineurs migrants auxquels le réalisateur dédie son travail. De nombreux films chinois ou coréens ont déjà pris pour sujet ou pour décor la mine, mais Zhao Liang, au-delà de la dénonciation de la destruction de la Nature et des hommes, de l’absurdité d’un système sacrificiel au bout duquel s’érigent des villes fantômes, atteint par la force formelle de sa proposition, une dimension métaphysique et renvoie à l’humanité l’image de sa propre monstruosité, générant un malaise tenace.

Le film est rare, sans distributeur, projeté plus ou moins clandestinement en Chine, accessible en blue ray sur Arte Boutique. Il propose un voyage halluciné au travers des hauts plateaux mongols entre les terres noires, éventrées par les excavatrices, secouées par les explosions, balayées par les brouillards et les fumées toxiques, et les vertes prairies où paissent encore des moutons, encadrés par des bergers cavaliers. Le vert et le noir. La yourte et les pauvres châlits des logements ouvriers. En jalons sur ce parcours, trois monochromes successifs qui envahissent tout l’écran, rouge, gris et bleu, renvoyant à l’Enfer, au Purgatoire et au Paradis de Dante. Mais pas de Béatrice pour conduire à l’Eden, qui n’est dérisoirement qu’un cimetière à flanc de montagne où reposent les mineurs aux poumons brûlés ou une ville d’acier, de béton, propre, déserte. Le guide est un homme portant un miroir sur son dos qui, promené le long des chemins, capte et distance la réalité tout à la fois. Le petit rectangle réfléchissant perce le plan autant qu’il le masque, révèle un fragment de hors champ. Miroir aux alouettes aussi qui se retournera vers/contre nous.

Autre fil conducteur, par intermittence, une voix off, celle d’un narrateur qui rêve. Peut-être, cet homme nu en position fœtale dormant à même le sol, qui se dressera à la fin devant le front des buildings inutiles. La caméra survole le paysage dévasté ou nous embarque dans de longs travellings au centre de la terre, le long des routes, à travers champs. Tantôt elle s’approche des hommes silencieux, jusqu’à la poussière noire nichée dans le creux de leurs rides, jusqu’aux cals, croûtes, crevasses de leurs mains meurtries. Tantôt, elle s’en éloigne pour les saisir, prolongés par leurs foreuses comme des mantes religieuses. Le travail ne s’arrête jamais. Nuit, jour : dieu que l’apocalypse est belle en photos ! La bande-son mêle sons directs, grincements, chuintements, ronronnements, sifflements des moteurs, déflagrations, à une musique minimaliste et ose le silence. De l’extraction du charbon à l’aciérie et aux constructions, l’enchainement qui devrait être logique tourne à vide et la réalité devient un cauchemar de science-fiction. Le titre Béhémoth, le dragon noir associe l’imaginaire chinois au texte biblique. Dans le Livre de Job, Béhémoth est une créature si énorme qu’elle avale le fourrage de mille montagnes. Hélas, contrairement au monstre biblique, la machine économique dont la mine-monstre n’est qu’une allégorie, ne voit pas l’herbe repousser chaque nuit.

Image de Ville se poursuit jusqu’au 26 novembre à Aix-en-Provence, Vitrolles, Martigues, Port-de-Bouc, Marseille

imagedeville.org
04 42 57 30 83

ELISE PADOVANI
N
ovembre 2017

Photo : Béhémoth-le dragon noir @D R


Institut de l’Image
8 Rue Allumettes
13090 Aix-en-Provence
04 42 26 81 82
http://www.institut-image.org/