Enregistrement d’une clarté rare : le Trio Sōra joue Beethoven

BEETHOV3NVu par Zibeline

Enregistrement d’une clarté rare : le Trio Sōra joue Beethoven - Zibeline

Premier CD pour le Trio Sōra, enfin pourra-t-on penser tant ces trois musiciennes en concert offrent aux partitions abordées une lecture fine et pertinente. Six grands trios de Beethoven, calligraphié humoristiquement BEETHOV3N sur la pochette du triple CD, sont au programme, et permettent grâce à leur distance dans le temps de relire la vie du compositeur par le détour intime de cette musique de chambre, où l’on retrouve les thèmes et la dynamique des œuvres plus amples. L’impétueuse jeunesse de Beethoven anime les trois instrumentistes, Pauline Chenais, piano, Clémence de Forceville, violon et Angèle Legasa, violoncelle. Une véritable histoire se dessine au fil des trois CD, à laquelle la sensibilité des trois interprètes ajoute l’itinéraire de leur approche de l’œuvre. La fantaisie alerte voire espiègle du Trio en mi bémol majeur op.1 n°1 se joue d’une mélancolie où palpite une âme juvénile en proie aux passions contradictoires. Le Trio en sol majeur op. 1 n°2 offre ses respirations larges, ses empâtements puissants, son impatience de vivre en une allure ardente. Plus grave, le deuxième CD se plie à la fougue du Trio en ut mineur op. 1 n°3 aux tempi variés soulignant les contrastes d’intensité, puis au Trio en ré majeur « les esprits » op. 70 n°1 (écrit 20 ans après le premier trio avec piano) contemporain de la Cinquième Symphonie et de la Symphonie Pastorale, aux sombres éclats de mystère. Leur répondent les deux trios du CD 3, œuvres de la maturité, le Trio opus 70 n°2, où les instruments dialoguent en un équilibre parfait, et le somptueux Trio en si bémol majeur « à l’archiduc » dense dans sa dimension symphonique. Fluidité virtuose, élégance, jeunesse, un régal !

MARYVONNE COLOMBANI
Décembre 2020

BEETHOV3N Trio Sōra
Naïve, 24 €