Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Le Ballet National de Marseille s'est associé avec Mars en Baroque et mis en avant les jeunes du BNMNext

Baroque et ludique

Le Ballet National de Marseille s'est associé avec Mars en Baroque et mis en avant les jeunes du BNMNext - Zibeline

Tetris, création pour jeune public du chorégraphe Erik Kaiel, combine les corps comme les jeux vidéos combinent les cases. Dessus, dessous, s’imbriquant, jouant des contrepoids, s’empilant, s’attirant et se repoussant, les quatre corps des danseurs du BNMNext, chaussés de baskets et vêtus de jogging colorés, parlent aux enfants de leur mécanique, de leur étonnement à bouger.

Loin des clichés genrés de la danse, filles et garçons se portent indifféremment et jouent ensemble, comme agités des impulsions électroniques qui commandent aux jeux vidéo. Leur présence physique, et ce que peuvent leurs corps, n’en est que plus éclatants. Les enfants rient, les télécommandent avec des Rubik’s Cube distribués, puis montent sur scène et apprennent eux aussi à reproduire des gestes, des impulsions…

Corpi ingrati n’est pas aussi joyeux ! Les musiques de bals de Monteverdi ouvrent un programme élaboré avec Concerto Soave dans le cadre de Mars en baroque. Côté musique, on est plongé dans l’univers fascinant des madrigaux écrits au temps où le genre « opéra » se développe en Italie dans la première partie du XVIIe siècle. Le style en est proche : dans la déclamation, les airs festifs, les poignantes lamentations, les multiples pulsations dansantes…

Corpi-Ingrati-©-Alwin-Poiana

Jean-Marc Aymes mène le bal, manipule ses claviers, colore le discours chanté d’ombres et de lumières tel un peintre les plans d’une fresque baroque, conduit les musiciens au fil à plomb, fixe l’axe d’une architecture sonore envisagée dans le pur esprit de l’esthétique baroque. Les voix sont superbes, s’agrégeant en chœur du soprano à la basse profonde, s’émancipant en solo du petit ensemble de cordes qui les soutient.

La voix de Pluton (magnifique Renaud Delaigue !) retentit avec force, souveraine, renvoyant aux Enfers ces « Ingrates » qui n’ont pas cédé aux conventions de l’amour imposées par une société patriarcale. On comprend alors pourquoi le livret d’Ottavio Rinuccini a servi de support à la chorégraphie « engagée » d’Emio Greco et Pieter C. Scholten.

On aime ce théâtre militant qui s’ancre dans l’actualité, puise ses sources du côté Brecht, malgré l’usage didactique de panneaux de cartons un peu datés ou le choc déroutant d’univers artistiques qui semblent n’avoir aucun lien entre eux. Un théâtre qui choque aussi par la rudesse du discours, intrigue, pose des questions politiques, sociales et sociétales, d’hier et d’aujourd’hui, de la place des femmes à la liberté des genres (parfois si ambigus dans la représentation baroque)… Quatre corps, jeunes, dynamiques, se meuvent aux sons d’extraits de discours politiques, parfois rudes, moulent leur geste dans l’inflexion vocale des héros, Venus, Cupidon…

La danse puise dans la dynamique baroque un mouvement continu, des ornements, mais l’enfer ici n’est pas celui d’Eurydice : les tourments qui les agitent naissent de la voix de Marine le Pen, et ils affichent la liberté de leurs corps, leur refus d’obéir, l’insolence de leur jeunesse qu’aucun totalitarisme, aucune hypocrisie ne pourra réfréner. Ils sont, hommes, femmes, ambigus et transgenre, ces Ingrates qui refusent les conventions qui reviennent en force, et veulent aimer, ou ne pas aimer, librement.

AGNÈS ET JACQUES FRESCHEL
Mai 2017

Tetris a été créé aux Bernardines, Marseille, le 25 mars

Corpi Ingrati a été créé au BNM, Marseille, du 9 au 12 mars

Photos :

Tetris © Didier-Philispart

Corpi Ingrati © Alwin Poiana


Ballet National de Marseille
20 Boulevard de Gabès
13008 Marseille
04 91 327 327
www.ballet-de-marseille.com


Théâtre des Bernardines
17 Boulevard Garibaldi
13001 Marseille
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net/