À la recherche des canards perdus dans la banquise. Ou de la banquise perdue ?

Banquise : cours de rattrapageVu par Zibeline

À la recherche des canards perdus dans la banquise. Ou de la banquise perdue ? - Zibeline

Covid ou pas Covid, Frédéric Ferrer fait toujours salle comble au Théâtre Joliette. L’an dernier, il nous avait régalés avec De la morue, spectacle-conférence issu de son Atlas de l’Anthropocène. Il est revenu en grande forme, vers le tout premier opus de cette série, À la recherche des canards perdus. Fruit d’une recherche poussée sur une expérience de la Nasa en Arctique, avec des palmipèdes en plastiques (les jouets pour enfants, pas les sex toys). Une expérience très sérieuse, abandonnée par les scientifiques seulement récemment… Peut-être n’est-il plus vraiment besoin d’évaluer l’accélération du réchauffement climatique au Groenland ? Quand l’artiste évoquait le sujet, il y a dix ans, sans doute lui et son public avaient-ils encore espoir qu’un miracle survienne et qu’une politique internationale résolue freine le processus. Le constat est nettement plus grinçant aujourd’hui, quand les informations font état d’une fonte irrémédiable de la banquise, bien plus rapide que prévu.

Cela n’enlève rien à l’intérêt de ce cours de rattrapage, où l’on apprend beaucoup, depuis le geste auguste du jet de canard dans un trou de glace, sur la gourmandise américaine : les sous-sols du Groenland, bientôt accessibles, sont riches des dernières réserves d’énergies fossiles à découvrir encore sur la planète. Donald Trump a même fait une offre d’acquisition de ce territoire danois. « Quatre fois la France, où vivent 50 000 habitants », précise Frédéric Ferrer, résolument du côté des pêcheurs inuits, dont le mode de vie est « foutu en l’air » par le chaos climatique dû à nos SUV. Quand le noir se fait dans la salle, et qu’il diffuse l’enregistrement d’un glacier, craquements, écoulements, résonances font frissonner toute l’assistance. Sans la banquise, la face du monde va changer, très vite, et pas en bien.

GAËLLE CLOAREC
Septembre 2020

À la recherche des canards perdus a été joué le 19 septembre au Théâtre Joliette, Marseille

Photo : © Frédéric Ferrer