Une joie féroce, belle histoire d’amitié et de lutte de Sorj Chalandon, aux éditions Grasset

Bande de femmes

Une joie féroce, belle histoire d’amitié et de lutte de Sorj Chalandon, aux éditions Grasset - Zibeline

« C’est l’histoire de quatre femmes. Elles se sont aventurées au plus loin. Jusqu’au plus obscur, au plus dangereux, au plus dément. Ensemble, elles ont détruit le pavillon des cancéreuses pour élever une joyeuse citadelle. » Ces phrases, qui figurent sur la quatrième de couverture, sont extraites du carnet bleu que remplit assidûment Jeanne Hervineau, personnage central et narratrice du nouveau roman de Sorj Chalandon. Impeccable résumé d’un livre émouvant – mais jamais mièvre loin s’en faut -, d’une ode à la sororité, à l’amitié dans la tourmente, au courage des femmes, à leur nécessaire rébellion. Quant au titre, Une joie féroce, il décrit plutôt bien l’état de Jeanne. Car voilà, on l’apprend au début du roman, Jeanne a un cancer du sein. Ce qui veut dire opération, chimiothérapie, effets secondaires, etc etc… Mais passés « [la] sidération, [la] peur de mourir, la frayeur des jours à venir », elle se sent pleine d’une « force nouvelle ». Une guerrière, prête à tout, y compris à en finir avec Jeanne Pardon, celle qui s’excuse toujours, qui accepte tout. Cette énergie, elle la doit avant tout à Brigitte, qui lui a tendu une bouteille d’eau à la fin de sa première séance de chimio, et qui va l’accompagner…puisque son couard de mari se défausse. Dans ce roman écrit par un homme, la gent masculine en prend pour son grade, et pas qu’un peu. Chalandon semble se délecter de peindre la lâcheté ordinaire de l’un, la violence de l’autre, le machisme du troisième. Peu d’exceptions (un vieux médecin de famille, un commissaire de police) dans ce tableau tout sauf reluisant. Aux femmes en revanche (du moins à presque toutes), l’amour sans condition, la générosité, le sens de la vie et de la fête quand même. Alors exit la peur, tous les coups sont permis, même les plus fous… Bref, une belle histoire d’amitié et de lutte, qui flirte avec le thriller et prend le crabe par les pinces pour le tordre, impitoyablement.

FRED ROBERT
Octobre 2019

Sorj Chalandon était à Marseille le 11 octobre, dans le cadre d’Automne en Librairies, organisé par l’association Libraires du Sud.

Une joie féroce
Sorj Chalandon
éditions Grasset, 20,90 €