Vu par Zibeline«Harlem Quartet» adapté par Élise Vigier et Kevin Keiss

Band de quatre

La langue de James Baldwin est terriblement intense. L’écrivain américain, incontournable figure du combat pour les droits civiques, se servait des mots pour clamer à la fois son identité de Noir, d’homosexuel, d’intellectuel, d’écrivain, en lançant à la bonne société des textes rudes et imagés, d’une redoutable finesse d’analyse. Le film de Raoul Peck, I am not your negro (2017) a contribué à faire redécouvrir l’auteur disparu en 1987. On l’y voit, argumentant, démontrant, devant des assemblées variées, et là encore, son verbe impressionne par tant d’acuité, ses [...]

Cet article est reservé aux abonnés


Vous n'êtes pas abonné ? Pour lire le contenu premium de Zibeline :

Abonnez-vous



Déjà abonné ? Connectez-vous