Vu par Zibeline

Soirée de clôture du 36e Festival du 1er film francophone

Avec la jeunesse !

• 3 juin 2018 •
Soirée de clôture du 36e Festival du 1er film francophone  - Zibeline

C’est en musique avec le Little Pocket jazz band qu’a démarré la clôture du 36e Festival du 1er film francophone qui s’est tenu du 30 mai au 3 juin 2018 à l’Eden-Théâtre. « Un festival unique au monde car il a pu sauver le plus vieux cinéma du monde », comme l’a rappelé Jean-Louis Tixier, adjoint à la culture de La Ciotat.

Le Jury, présidé par l’actrice Mylène Demongeot à qui Michel Cornille, Président des Lumières de l’Eden, a offert un fauteuil dans ce cinéma mythique, a annoncé le palmarès. Le Grand Prix a été attribué à Luna d’Elsa Diringer dont l’actrice, Laetitia Clément, a reçu aussi le Prix de la meilleure interprétation féminine. C’est Tahar Rahim qui a eu celui du meilleur acteur dans Joueurs de Marie Monge. Le Prix du Jury est revenu à La Fête est finie de Marie Garel Weiss qui, loin de l’Eden,  a chargé une de ses deux actrices, Clémence Boisnard, de le recevoir. Mylène Demongeot  qui aime les films de genre, a eu, elle, un coup de cœur pour La nuit a dévoré le monde de Dominique Rocher, une adaptation du roman de Pit Agarmen. Quant au public, il a choisi de primer pour les longs métrages, Tueurs de François Troukens et Jean-François Hensgens, un film avec Olivier Gourmet et  Lubna Azabal ;  pour les courts, Boomerang de David Boutin(PACA) et Le Scénariste de François Paquay.

La soirée a continué avec la projection de Garden Party, le superbe court d’un collectif du MoPA et le premier long de  Julien Guetta, Roulez jeunesse, un film qui traite des liens familiaux. Démarrant sur les chapeaux de roue, avec un montage cut et très rythmé, le film va ensuite prendre le temps de nous faire approcher ses personnages, en particulier, Alex (Eric Judor) , un célibataire de 43 ans qui vit « à côté de chez sa mère, pas chez sa mère. »  Antoinette (Brigitte Roüan) dirige d’une main de fer son entreprise de dépannage automobile  et son fils. Sur le chemin du retour, dans sa  dépanneuse jaune, Alex est arrêté par une jeune femme, en panne, Prune (Marie Kremer) qui l’oblige à la ramener chez elle  et à lui faire passer la nuit là. A son réveil, plus de Prune mais un gamin de six ans, Kurt (super Ilan Debrabant)  qui lui demande de l’emmener à l’école… Ce n’est que le début puisqu’il se retrouve avec les trois enfants de Marie, l’amie de Prune, qui a disparu, sur les bras. En particulier, un bébé dont il cherche à tout prix à se débarrasser quitte à le glisser de force entre les grilles de l’école où il vient de déposer Kurt.  Si le scénario est un peu cousu de film blanc et de bons sentiments, le casting et la direction d’acteurs-trices  de ce premier film sont excellents : Laure Calamy dans le rôle de Nelly, une ex petite amie d’Alex, assistante sociale douée d’un pouvoir de persuasion certain. Deborah Lukumuena (actrice de Divines) dans celui de sa copine du moment à qui il confie de force le bébé ainsi que Louise Labeque qui joue l’ainée de la fratrie, adolescente rebelle et livrée à elle-même. Les dialogues sont enlevés, souvent pleins d’humour même quand la comédie bascule peu à peu vers le drame… Le film sortira en salle le 25 juillet prochain.

Il reste à Isabelle Masson, Présidente du Berceau du Cinéma, et à son équipe  de se remettre au travail pour préparer la 37e édition de ce festival qui permet de faire connaitre les cinéastes de demain.

Annie GAVA
Juin 2018

Photo : Roulez jeunesse © Le Pacte


Eden Théâtre
Boulevard Georges Clemenceau
13600 La Ciotat
04 88 42 17 60
http://edencinemalaciotat.com/


La Ciotat Berceau du Cinéma
Hôtel Grimaldi-Regusse
18, rue Adolphe Abeille
13600 La Ciotat
06 23 92 59 52
http://www.berceau-cinema.com/