Critique: Petit bijou parodique, le Cabaret des Garçons d’honneur au théâtre des Lila’s
Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Petit bijou parodique, le Cabaret des Garçons d’honneur au théâtre des Lila’s

Aux chants d’honneur

• 6 juillet 2018⇒22 juillet 2018, 28 mai 2019 •
Petit bijou parodique, le Cabaret des Garçons d’honneur au théâtre des Lila’s - Zibeline

Trio déjanté, les Garçons d’honneur (Lionel Damei, Alain Klingler, Christophe Roussel) proposent un Cabaret où se déclinent avec humour et une infinie tendresse des chansons du « répertoire » populaire (souvent oubliées ou méconnues), reprises avec une force comique de haute volée. Un léger pas sur le côté et voilà revisitée La dame brune de Moustaki, dédiée à Barbara : perruque et voix cherchant le « la » qu’un piano têtu cherche à imposer, intonations troublantes sur un texte qui s’évapore… ou se parodise avec brio à la suite de Claude Vega et son Brive la Gaillarde, ironique pastiche du sublime Marienbad de Barbara… Grandiloquence des artistes d’il y a quelques années (on comprendra le quelque selon sa génération) passée au crible de facéties de potache : emportements perruqués, gestes, expressions, costumes, qui empruntent autant au registre clownesque qu’à la théâtralité démesurée de certains acteurs du passé ; tout y est, facétieux et délicieusement iconoclaste, en un cheminement qui nous fait parcourir l’histoire de la chanson et exercer vivement nos zygomatiques (à rude épreuve pour Attentat à la pudeur de Jacques Higelin)! Pas de caricature cependant, les interprètes de ce fabuleux trio sont trop subtils pour cela, les voix parfaitement placées, savent emprunter aux versions « sérieuses » de leurs chansons rythmes et timbres, mais les livrent assorties de la distanciation nécessaire à l’épanouissement du rire ou d’une certaine nostalgie. Le Clair de lune de Beethoven ouvre un espace onirique auquel, assassin, répond le Je suis conne de Brigitte Fontaine, saynète au vitriol à laquelle fait écho le célèbre Bang Bang (My Baby Shot Me Down), écrit par Sonny Bono et chanté par Cher. L’opérette s’invite à la fête, avec, par exemple, Quand on est deux amis (Luis Mariano) où les compères jouent en un ensemble délirant. On en redemande après le feu d’artifice de Et toi vieux gitan d’où viens-tu ? (texte de Max François, enregistré par Dalida et aussi par Les Compagnons de la chanson). Une saine autodérision complète le tout. Ce spectacle vif, surprenant, brillant, d’une remarquable maîtrise musicale et scénique, suscite l’enthousiasme du public de la salle chaleureuse du théâtre des Lila’s.

MARYVONNE COLOMBANI
Juillet 2018

Festival Off, Avignon

Jusqu’au 22 juillet (22h30)
Théâtre des Lila’s, Avignon
04 90 01 90 32

À venir

28 mai 2019
Théâtre Toursky, Marseille
04 91 02 54 54 / 04 91 02 58 35 toursky.fr

Photographie : Cabaret les Garçons d’honneur © Joseph Caprio


Théâtre Toursky
16 Promenade Léo Ferré
13003 Marseille
04 91 02 58 35
http://www.toursky.fr/