Le collectif ildi ! eldi chasse les fantômes au Théâtre Joliette

Au-delà du happy endVu par Zibeline

Le collectif ildi ! eldi chasse les fantômes au Théâtre Joliette - Zibeline

Avancer quasiment en aveugle vers l’amour, avec pour étrange boussole son cœur qui palpite, c’est le lot de tous les couples du monde. Foin des études sociologiques, il arrive à des princes d’épouser une bergère. Certes, mais qu’advient-il après l’union ? Chasser les fantômes interroge cet au-delà des prémices amoureuses, lorsque le réel géopolitique vient secouer Roxane et Marco, l’une blanche et l’autre noir, l’un musicien détestant la solitude, l’autre une working girl qui se régénère dans son chez-soi parisien. Ils se sont rencontrés en Afrique, le fameux soir de novembre 2008 où l’élection de Barack Obama a pu faire croire que le changement arrivait en Amérique, et -pourquoi pas ?- dans le reste du monde. Ils ont chu dans les bras l’un de l’autre avec la conviction que les frontières ne parviendraient pas à les séparer.

Aussi, quand Marco, après un éprouvant parcours administratif, parvient à rejoindre Roxane en Europe, ils mettent tous les deux le meilleur d’eux-mêmes pour continuer à y croire, malgré l’usure des jours. Elle travaille trop, il est empêché de le faire par une législation inique. Elle veut ouvrir grand les fenêtres, l’hiver parisien le glace. Il voudrait fonder une famille, elle renâcle devant le mariage. Le texte de Hakim Bah, mis en scène par Antoine Oppenheim, dissèque le couple jusqu’à l’os, relevant les choses que l’on dit tout haut et celles que l’on pense tout bas, les surenchères, les exagérations, les leurres, la mauvaise foi, les réconciliations précaires sur l’oreiller, jusqu’au délitement. De « Tu es chez toi chez moi, c’est chez nous maintenant » à « de toutes façons, tu n’es jamais contente de rien », les relations du couple se dégradent. De blanc, le décor passe au noir, tandis que les deux excellents comédiens, Sophie Cattani et Nelson-Rafaell Madel, écrasés sous l’héritage de la colonisation et l’injustice des règles transcontinentales, s’acheminent vers le drame.

GAËLLE CLOAREC
Juin 2021

Chasser les fantômes, spectacle du collectif ildi ! eldi, s’est joué les 18 et 19 juin au Théâtre Joliette, Marseille.

Photo : -c- collectif ildi ! eldi

Théâtre Joliette
2 place Henri Verneuil
13002 Marseille
04 91 90 74 28
www.theatrejoliette.fr