Le Cirque Inextrémiste : trois olibrius totalement givrés

Attention, ça va péter !Vu par Zibeline

• 6 mai 2014 •
Le Cirque Inextrémiste :  trois olibrius totalement givrés - Zibeline

Sans blague, les trois olibrius du Cirque Inextrémiste sont totalement givrés. Après un préliminaire mélodramaticorigolo, histoire de détendre l’atmosphère, les voici prêts à toutes les expériences les plus détonantes ! Et pour cause, juchés en équilibre sur des planches de bois, ils jouent à qui tangue et tombe au risque de mourir sous l’explosion des bombonnes de gaz qui leur servent de contrepoids… Le fil narratif est ténu mais il séduit le jeune public qui alterne rires francs, étonnement et applaudissements. D’une situation dramatique détournée -l’un des trois acrobates débarque en fauteuil roulant avec un urinoir en plastique sur les genoux et mime un accident-, Extrêmités enchaîne des saynètes où les plus rusés ne sont pas forcément ceux qu’on croit. Malgré les effets de surprise, comme les lancers de godasses dans la salle, le spectacle s’étire en longueur et les numéros tournent vite en rond. Car tout repose sur l’absurdité des situations, la profusion des mimiques, des râles et autres grimaces suppléant la parole. Et la complicité du public que la troupe sollicite en permanence pur qu’il ressente le même effroi, la même colère ou la même mesquinerie… jusqu’à la maîtresse invitée à danser et à jouer l’équilibriste sur la planche. Finalement, Extrêmités fonctionne à l’identique du numéro de trapéziste ou du lion en cage face au dompteur : tombera, tombera pas ? Attaquera, attaquera pas ? Explosera, explosera pas ?

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Mai 2014

Extrêmités a été joué le 6 mai au PôleJeunePublic au Revest

Photo : Extrêmités-c-Clément-Martin