Archive, percutant spectacle d'Arkadi Zaides

Archive : l’Histoire redoubleVu par Zibeline

Archive, percutant spectacle d'Arkadi Zaides - Zibeline

Il explique qu’il est israélien. Et que ceux que nous verrons sur les images bientôt projetées pour le spectacle sont tous (il insiste : tous) des israéliens. Un clic sur la télécommande, et voici la première vidéo. « Des colons attaquent la maison d’une famille. (images confuses) 12.11.2009. » Des cris, des bruits surtout. On ne distingue rien d’autre que de la rage et de la peur. Tout est flou, tout tangue, et pourtant la valeur de ces images est capitale. Arkadi Zaides montre avec son percutant Archive un côté largement ignoré du conflit israélo-palestinien. Grâce à la collecte par l’ONG B’Tselem de vidéos filmées par des amateurs (tous palestiniens) dans les territoires occupés, on perçoit à quel point les colons entretiennent une guerre d’usure incessante. Il y a bien sûr les patrouilles de soldats à l’inqualifiable arrogance, mais surtout les actes d’individus lambda, qui lancent des pierres, mettent le feu, saccagent une oliveraie, font fuir des brebis. Grignotent le terrain et les consciences.

Le chorégraphe performeur fait défiler les petites vidéos fragiles. Zoom pressé sur un jeune qui fait tourner sa fronde. On sent l’envie pressante de témoigner chez le filmeur, malgré le danger de se trouver là. Arkadi Zaides scrute l’image. Il isole l’un des sujets, il adopte sa posture. Le bras tourne. Il se baisse à nouveau, comme le gamin sur l’écran. Il ramasse une pierre invisible, la lance devant lui, sur nous, public médusé par l’archaïsme de ce geste qui renait toujours et encore, aujourd’hui réinvesti par les colons, réincarné par le danseur, qui tour à tour mime un militaire arme au poing, ouvre les bras dans un moulinet infernal lors de la séquence des moutons, se jette par terre dans un mouvement absurde pour taper contre une porte imaginaire tandis que « Des enfants ivres attaquent une maison ». On apprivoise les gestes, le statut de l’archive évolue vers quelque chose de terriblement vivant. Des arrêts sur image permettent à Zaides d’habiter encore plus et mieux le document, dans des tableaux sculpturaux dont le corps sort tragiquement et magnifiquement vainqueur.
ANNA ZISMAN
Décembre 2019

Archive (créé en 2014 au Festival d’Avignon) a été joué les 27 & 28 novembre au Théâtre de la Vignette, Montpellier

Photo : Archive © Gadi Dagon

La Vignette
Université Paul Valéry 3
Route de Mende
34199 Montpellier
04 67 14 55 98
theatre.univ-montp3.fr