Vu par Zibeline

Trésors alpins de l’âge du Bronze, jusqu’au 30 novembre au Musée de Préhistoire des Gorges du Verdon

Archéologie sans frontières

Trésors alpins de l’âge du Bronze, jusqu’au 30 novembre au Musée de Préhistoire des Gorges du Verdon - Zibeline

La nouvelle exposition du Musée de Préhistoire des Gorges du Verdon rend compte de trésors alpins découverts dans la région.

L’exposition présentée au musée de Quinson (inscrite dans le projet TRA[ce]S*) réunit pour la première fois un ensemble d’objets, véritables trésors archéologiques, tant par leur intérêt que par leur beauté et leur état de conservation. Deux sources essentielles nourrissent la présentation, le « Trésor de Moriez » (Alpes de Haute Provence) et le dépôt de Monte Cavanero (Province de Cuneo, Italie). Grâce aux prêts effectués entre les deux musées, l’exposition se décline dans deux lieux, le Musée de Préhistoire des Gorges du Verdon et le Complesso Museale « Cav. G. Avena » à Chiusa di Pesio (Province de Cuneo, Piémont). Les pièces visibles chez les uns sont montrées photographiées chez les autres, et le bilinguisme (français, italien) s’affiche pour tous les commentaires et nomenclatures des éléments exposés.

Des objets qui ont toute une histoire

Marque de la qualité des expositions du musée de Quinson, de larges panneaux souvent rétroéclairés livrent des grilles de lecture, situent dans le temps et l’espace les faits par des cartes précises et des repères temporels (aux vastes échelles, les périodes traitées courent sur des millénaires, de quoi rendre modeste quant à la faible quantité de mobilier exhumée !). La démarche des savants est soulignée avec force, les découvertes sont narrées, comme autant de récits palpitants, on voit les collections se former, se disperser, se retrouver parfois grâce à la ténacité de chercheurs, mais aussi grâce à de rocambolesques hasards. On suit par exemple le cheminement du docteur Antoine Ollivier (1823-1905), originaire de la vallée de Barcelonnette, qui sera l’un des premiers à prendre conscience de la richesse et de l’importance du patrimoine archéologique de sa région… Pourtant ses héritiers mettront sa collection en vente aux enchères à Nice en 1943 ! Il faudra attendre 2011 pour qu’une partie de cette collection disparue soit authentifiée par une étudiante en archéologie, Élisabeth Fossati, chez le docteur Gleize, amateur d’art marseillais…

Certitudes et obscurités

Disposés en une scénographie élégante qui joue sur les couleurs, dans un clair-obscur propice à l’émergence des légendes, les objets de bronze livrent quelques secrets. Le début de l’exposition explique de quelle manière cet alliage de métaux était fondu, puis moulé en diverses formes. Autour de ce métal, « reflet d’une société nouvelle », se structure toute une activité économique. Au pouvoir « marchand » (sans aucun doute, l’on estime que les techniques du bronze, particulièrement sophistiquées, ont engendré la naissance d’élites), s’ajoutent des connotations d’ordre symbolique dont certaines nous échappent encore… Les diverses fonctions de la société se lient à ces objets, poignards, haches, ornements, outils, disent métiers, sexes, importance sociale. On est subjugués par la finesse des décorations, l’élégance et la « modernité » des formes, bracelets luisants comme l’or ou aux teintes parfois bleutées, longues épingles, rouelles, pendeloques lancéolées… On devine la place de certains objets vestimentaires, d’autres sont sujets à conjectures… Pourquoi cet ensemble a visiblement été cassé, laissé sous forme de fragments ? Lesquels participent à des rites funéraires ou sont dédiés à des divinités ? L’ethnographie prend alors le relais, par le jeu des comparaisons… L’esprit s’aiguise et les objets sont d’autant plus beaux qu’ils gardent encore une part de mystère…

MARYVONNE COLOMBANI
Mai 2019

Catalogue de l’exposition édité par le Département des Alpes de Haute Provence

*projet TRA[ce]S : Transmettre la Recherche Archéologique dans les Alpes du Sud, dans le cadre du programme européen ALCOTRA (Alpes Latines Coopération TRAnsfrontalière)

Trésors alpins de l’âge du Bronze
jusqu’au 30 novembre
Musée de Préhistoire des Gorges du Verdon, Quinson

Photo : © J.M D’Agruma


Musée de la Préhistoire
Route de Montmeyan
04500 Quinson
04 92 74 09 59
www.museeprehistoire.com