Antigone, revue et corrigée par Sophie Deraspe, en salles le 15 avril

AntigoneVu par Zibeline

Antigone, revue et corrigée par Sophie Deraspe, en salles le 15 avril - Zibeline

Le 9 août 2008, un policier montréalais abat dans la rue le jeune immigré hondurien Fredy Villanueva dans des circonstances très controversées. Ce dernier n’avait pas de casier judiciaire… Un événement dont on a peu entendu parler en France mais fortement médiatisé au Québec et qui provoquera des émeutes le lendemain à Montréal. C’est de ce crime que s’est inspirée la réalisatrice Sophie Deraspe pour adapter dans un cadre contemporain la tragédie d’Antigone : le personnage titre prendra ici tous les risques pour faire sortir de prison son truand de frère Polynice, détenu pour s’être jeté sur le policier qui venait d’abattre son frère Etéocle.

La transposition, qui globalement fonctionne, n’est heureusement pas littérale : dans cette adaptation, pas de figure tutélaire de Créon, remplacé par les différentes représentations d’autorité de la société (police, tribunaux…). Le châtiment qui menace Antigone n’est pas la mort physique mais une mort sociale : l’expulsion de sa famille d’immigrés maghrébins et la renonciation au sésame salvateur que représente la citoyenneté canadienne. L’esprit d’Anouilh et plus encore de Sophocle est évoqué d’autres manières : par exemple par la conservation anachronique des noms grecs, par ces avalanches de posts sur des réseaux sociaux qui commentent l’action à l’instar d’un chœur antique, mais surtout par l’innocence et la ténacité de son héroïne, seul pilier moral du récit. Nahema Ricci campe une Antigone déterminée, dont le corps frêle contraste avec la force de sa détermination et de ses principes. Son Hémon, Antoine Desrochers, est un acteur déjà confirmé au Canada et son charisme sans chichis crève l’écran. À noter également les performances convaincantes de Rachida Ousaada (Ménécée) et Hakim Brahimi (Etéocle) dont c’est le premier rôle au cinéma. Le film, choisi pour représenter le Canada aux Oscars, a déjà rencontré un beau succès dans son pays et a remporté la récompense suprême au festival de Toronto.

SUZANNE CANESSA
Mars 2020

Antigone, de Sophie Deraspe : date de sortie encore à déterminer (1h49)

Crédit Photos © Les Alchimistes