Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Omar Porras retrouve son acteur fétiche et s’attaque au mythe de Psyché

Amour, Psyché et divin complot

• 23 avril 2019⇒24 avril 2019 •
Omar Porras retrouve son acteur fétiche et s’attaque au mythe de Psyché - Zibeline

Adapter Molière tout en se nourrissant des versions d’Apulée, La Fontaine, Lully et autres librettistes italiens. C’est le pari réussi d’Omar Porras, adepte des masques et des acteurs grimés, dont la relecture de la fable mythologique de Psyché est forcément hybride. Comme l’est l’univers même du Teatro Malandro, compagnie du metteur en scène colombien installé en Suisse. Vénus, déesse de la séduction et de la beauté féminine, ne supporte pas l’idée qu’une mortelle, Psyché, puisse la détrôner dans le cœur et les pensées des hommes. Jalouse et irritée, elle envoie son fils Cupidon la venger. Mais celui-ci, comme le cordonnier qui est le plus mal chaussé, succombe également au charme de l’innocente et n’a plus qu’une obsession : la conquérir. C’est avec l’apparence d’un prince aux allures de Roi-Soleil qu’il la convainc de l’épouser et de le suivre. Mais sur l’Olympe, Versailles se révèle une prison dorée. Même divin, l’amour n’est pas toujours souverain. Plus pesant encore que l’absence de sa famille, le mystère sur l’identité comme sur les intentions réelles de son époux déstabilisent la jeune femme. Le bonheur amoureux mérite-t-il tant de tourments ? La vérité finira par éclater aux yeux de Psyché et de Vénus. Jupiter (le vrai) tranche le conflit familial en rendant la belle immortelle. Maëlla Jan interprète avec une candeur délicieuse une Psyché tourmentée car sincèrement éprise. Qu’il prenne les traits de l’éloquent et désemparé dieu de l’amour ou ceux de Cidippe, la disgracieuse, envieuse et intrigante sœur de sa conquête, le Port-de-Boucain Philippe Gouin excelle dans tous les registres. Grâce à une ingénieuse scénographie, un jeu malicieux et un subtil assemblage des esthétiques et des modes de récit, Porras insuffle fantaisie et onirisme dans une œuvre pour laquelle même Molière demanda la contribution de Corneille.

LUDOVIC TOMAS,
Mai 2019
Amour et Psyché a été joué les 23 et 24 avril au Théâtre de l’Olivier, à Istres

Photo : Amour et Psyché c Mario Del Curto


Théâtre de l’Olivier
Avenue Léon Blum
13800 Istres
04 42 56 48 48
http://www.scenesetcines.fr/