Max Aub et la France ou l’espoir trahi, une biographie de Gérard Malgat aux éditions L’Atineur

Amère patrieLu par Zibeline

Max Aub et la France ou l’espoir trahi, une biographie de Gérard Malgat aux éditions L’Atineur  - Zibeline

Gérard Malgat signe avec Max Aub et la France ou l’espoir trahi une biographie passionnante et remarquablement documentée de la vie et l’œuvre de l’écrivain Max Aub, né à Paris en 1903, d’un père allemand et d’une mère parisienne et mort à Mexico le 22 juillet 1972. La famille doit se réfugier en Espagne lors de la première guerre mondiale. La première partie de l’ouvrage (les 6 premiers chapitres) évoque la vie tumultueuse de ce polygraphe, poète, dramaturge, essayiste, cinéaste (il travaillera avec Malraux), militant socialiste, attaché culturel à Paris (il commandera à Picasso son Guernica), puis interné par le gouvernement français dans des camps lors de la deuxième guerre mondiale, réfugié enfin au Mexique, il rencontrera des difficultés sans nombre ne serait-ce que pour l’obtention d’un visa pour la France ! Un deuxième mouvement cherche à saisir les multiples facettes de l’écrivain, son action politique, son travail de «passeur de culture». Sa correspondance, sa production littéraire sont denses, marquées par l’histoire. Il se définissait ainsi : «Il n’y a pas d’écrivain de notre temps qui ne reflète pas -tôt ou tard, d’une manière ou d’une autre- les inquiétudes de son époque.» C’est tout le paysage intellectuel du cœur du XXe qui se dessine dans cette biographie. Mais par-delà cette fresque, il y a l’occultation de l’œuvre en France. Gérard Malgat esquisse des réponses -volonté d’oubli de périodes peu glorieuses…-, déplorant le fait que «le pays natal n’a pas voulu être le pays d’accueil» de ce grand artiste.

MARYVONNE COLOMBANI

Décembre 2013

Max Aub et la France ou l’espoir trahi
Gérard Malgat
L’Atineur, 16 €