Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Cézanne at Home, jusqu’au 1er avril 2018 au Musée Granet d'Aix-en-Provence

Ainsi soit Cézanne

• 20 octobre 2017⇒1 avril 2018 •
Vérifier les jours off sur la période
Cézanne at Home, jusqu’au 1er avril 2018 au Musée Granet d'Aix-en-Provence - Zibeline

L’occasion était trop belle pour passer à côté d’un tel projet ! Le dépôt par la Fondation Henry et Rose Pearlman du tableau de Cézanne, Vue vers la route du Tholonet près de Château Noir, a suscité chez Bruno Ely, directeur et conservateur en chef du musée Granet, l’envie de sortir la collection de ses réserves. D’offrir aux milliers de visiteurs de Cézanne en Provence en 2006, date de l’inauguration du musée, un supplément de bonheur avec une exposition cent pour cent cézanienne. Pas des chefs-d’œuvre à la cote mirobolante, sans doute, mais des œuvres sur papier, des gravures, des dessins, des aquarelles rarement exposés pour cause de conservation délicate. Parenthèse rare d’une approche intimiste du « maître d’Aix » avec, en avant-première, des objets, des manuscrits, des documents et des lettres autographes de l’artiste à Camoin, Zola ou à sa famille, qui figurent au programme d’acquisition 2017-2018 du musée. De minuscules agendas de poche griffonnés, deux cartes de visite personnelles, sa dernière palette, ses boîtes de couleurs, un télégramme de Marie à son frère Paul lui demandant de venir au plus vite auprès de leur père… Un corpus qui donne de la chair à la statue du commandeur et un enrichissement non négligeable pour le musée d’une ville longtemps amnésique ! Aujourd’hui, « la ville sans Cézanne » est devenue « la ville de Cézanne » et le musée Granet fait preuve de pédagogie et de mémoire en relatant la constitution de la collection démarrée très tardivement : en 1936, grâce à des dons et des dépôts. Soit 30 ans après le décès du peintre.

De la salle introductive émaillée d’une photo de Cézanne prise par Émile Bernard à l’atelier des Lauves en 1904, de coupures de presse dénonçant l’absence de l’artiste au musée d’Aix (!) et de quelques objets familiers, jusqu’à la salle consacrée aux collectionneurs américains avec, en vitrine, un ouvrage dédicacé à Cézanne par son « vieil ami » Zola et retrouvé par John Rewald aux États-Unis, l’exposition montre combien « Cézanne avait un pied dans la tradition, un pied dans la modernité ». Il suffit de contempler certaines œuvres pour s’en persuader : Bethsabée, un thème religieux peint sur la toile de manière plus libre, à la matière transparente et fluide ; Apothéose de Delacroix, à l’écriture baroque, réalisé en hommage à un artiste auquel il vouait une profonde admiration ; ou encore l’aquarelle Paysage provençal réalisée sans croquis préparatoire par Cézanne qui tend vers une économie de moyens à la fin de sa vie, entre 1900 et 1904.

À priori le dépôt de Vue vers la route du Tholonet près de Château Noir est acté pour une année, mais le musée Granet espère secrètement prolonger ce délai et renforcer plus encore les liens qui l’unissent depuis 2014 à la Fondation Pearlman.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Novembre 2017

Cézanne at Home
jusqu’au 1er avril 2018
Musée Granet, Aix-en-Provence

Illustration : © Paul Cézanne, Vue vers la route du Tholonet près de Château Noir, 1900–1904, huile sur toile, 101.6 x 81.3 cm, Fondation Henry et Rose Pearlman. Prêt de longue durée au Princeton University Art Museum, États-Unis.


Musée Granet
Place Saint Jean de Malte
13100 Aix-en-Provence
04 42 52 88 32
http://www.museegranet-aixenprovence.fr/