Un duo violoncelle et guitare salle Musicatreize

Accords à cordesVu par Zibeline

• 14 mars 2014 •
Un duo violoncelle et guitare salle Musicatreize - Zibeline

Au dessus d’un simple arpège de guitare s’élève une douce mélodie, souple et lascive au violoncelle. Quelque Nocturne d’un romantique allemand Friederich Burgmüller ouvre le beau récital intitulé « Schubert Perspective » que proposent Anja Lechner et Pablo Márquez à la Salle Musicatreize le 14 mars. C’est autour de l’arpeggione et la célèbre Sonate que Schubert composa pour cet instrument aujourd’hui disparu (une espèce de guitare jouée comme une viole) que le duo a bâti l’affiche du jour. La transcription du chef d’œuvre pour la guitare (originellement au piano) possède le bénéfice d’alléger la matière sonore.

L’opus fut le climax de la soirée, tant la richesse mélodique, les méandres du discours harmonique, la palette expressive, les respirations et surprises qui font le charme du Viennois ont été livrés avec nuance, finesse et émotion. En regard la Sonate concertata de Paganini, passée du violon au violoncelle, malgré un sens inné du dessin mélodique, quasi-vocal, a paru bien « classique » du fait de sa déclinaison bi-thématique conventionnelle et sa forme au développement attendu. On a, au demeurant, goûté aux transcriptions de Lieder de Schubert à la guitare seule ainsi qu’à un joli Cantabile de Paganini, où la voix feutrée du violoncelle, ses sons filés, pianissimi aériens figurant un chanteur belcantiste, ont fait planer sur la salle bien remplie quelques suaves frissons.

JACQUES FRESCHEL
Mars 2014

Photo © J.F.

Salle Musicatreize
53 Rue Grignan
13006 Marseille
04 91 00 91 31
musicatreize.org