Occident ou la chronique sordide de l’usure d’un couple

À tue et à toiVu par Zibeline

Occident ou la chronique sordide de l’usure d’un couple  - Zibeline

Des années sans doute que cela se passe ainsi. Et cela se répétera sans doute encore longtemps. Comme tous les soirs, « il » rentre à la maison, plus qu’éméché, le regard torve et la mèche pendante. Il l’insulte, l’abreuve de propos racistes, la menace de mort. « Elle », en nuisette et robe de chambre, lui donne la réplique, pas avare d’insultes elle non plus, et l’asticote, et le provoque. Un jeu bien rodé, un rituel sadomasochiste. Peut-être le seul lien vraiment solide qui tienne ces deux-là, enchaînés à une vie qu’on devine routinière et pas vraiment enviable. Rémi de Vos ne fait pas dans la dentelle : les « salope », « putain » et autres « facho alcoolique et impuissant » volent bas au fil des sept courtes séquences d’Occident. Sept variations sur le motif de l’usure du couple, de la « beaufitude », le tout sur fond de xénophobie sordide. C’est brutal, c’est vulgaire, et ça fait mouche. C’est glaçant et très drôle.

La mise en scène de Dag Jeanneret donne tout son relief au sempiternel huis-clos de ce duo pitoyable. Sur un plateau rétréci, tendu de blanc, dans un décor minimaliste, un proscénium noir -sur lequel se mettre en scène ?-, les mots de de Vos se vocifèrent à l’aise. Gueuler, insulter, rabaisser, mais parler. Dès la première scène, on en prend plein les oreilles. Le public, jeune ce soir-là est très réactif, rit beaucoup. Les violons vivaldiens qui scandent les séquences offrent d’ailleurs un joli décalage ironique aux diatribes avinées de l’un et aux provocations sexuelles de l’autre. « Il », Christian Mazzuchini, est d’une veulerie irrésistible. « Elle », Stéphanie Marc, lui tient la dragée haute avec une science consommée du jeu que tous deux s’acharnent à rejouer chaque soir. Jusqu’à ce que mort s’ensuive ?

FRED ROBERT

Mars 2016

Occident de Rémi de Vos mis en scène par Dag JeanneretCie In situ a été représenté au théâtre Joliette Minoterie du 10 au 12 mars

Photographie © Christophe Le Dévéhat

Théâtre Joliette
2 place Henri Verneuil
13002 Marseille
04 91 90 74 28
www.theatrejoliette.fr