Vu par Zibeline

A Thousand Girls Like Me, documentaire afghan

A Thousand Girls Like Me

• 10 avril 2019 •
A Thousand Girls Like Me, documentaire afghan - Zibeline

Carte Blanche a été donnée aux Films du tambour de soie, société de production marseillaise, au cinéma La Baleine. Nicole Levigne y présentait un documentaire afghan, A Thousand Girls Like Me.

Zainab, une fillette de cinq ou six ans, ne sait pas si Kathera est sa mère ou sa sœur. Car Kathera a été violée pendant plus de dix ans par son père, revenu d’Iran. D’abord des attouchements, présentés comme les gestes d’amour d’un père, puis viols et coups. Toute la famille est au courant, mère, frères, oncles, voisins. Le jour où il lui annonce «  Quand Zainab sera grande, je me marierai avec elle. Je l’utiliserai comme je t’ai utilisée », la jeune femme, qui veut protéger sa fille, va chercher de l’aide ailleurs. Elle raconte son histoire à 14 mollahs qui ne trouvent pas mieux que lui conseiller la prière. Le quinzième va l’aider en lui suggérant de contacter les medias, ce qu’elle fait, tout de noir vêtue et le visage voilé. C’est en la voyant à la télé que la documentariste Sahra Mani décide de la rencontrer et de suivre le parcours du combattant qui commence pour Kathera, malgré le test ADN qui prouve qu’elle est bien encore enceinte de son père, à présent emprisonné. Elle doit garder l’enfant qu’elle porte comme preuve pour le procès à venir ! Mais elle aussi a commis un crime : elle a sali l’honneur familial, comme le dit l’un de ses frères qui demande à la réalisatrice d’arrêter de filmer. « Une femme a plusieurs propriétaires, confie-t-elle, son père, ses frères, ses oncles… » Et tous se mettent sur sa route. Ses frères qui lui reprochent d’avoir dû partir travailler ailleurs, ses oncles qui la menacent et l’obligent à déménager sans cesse, et même les voisins. Le juge qui poursuit son père l’accuse de mentir et si son père est acquitté, Khatera peut être condamnée pour avoir eu des enfants, la loi religieuse n’autorisant pas de rapports sexuels hors mariage. La caméra de Sahra Mani accompagne cette femme courageuse, partout pendant trois ans, chez elle avec sa mère et ses enfants, dans ses trajets, chez la gynécologue et le juge, nous montrant aussi les maisons, les rues de Kaboul, un cerf-volant, des oiseaux, symboles de cette liberté que Kathera va finir par gagner.

Annie Gava
Mai 2019

A Thousand Girls Like Me a été présenté au cinéma La Baleine à Marseille, le 10 avril.
(sorti le 6 mars dernier, 1h20)

Photo: A Thousand Girls Like Me © BlueBirds Films


Cinéma La Baleine
59 Cours Julien
13006 Marseille
04 13 25 17 17
labaleinemarseille.com