Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

11 à table, dernier texte d’Agnès Pétreau à la Cité du livre d'Aix en Provence

À table !

11 à table, dernier texte d’Agnès Pétreau à la Cité du livre d'Aix en Provence - Zibeline

Salle des fêtes de Pontvermeil, Chloé a été élue au conseil municipal, elle songe aux strates politiques qui représentent les citoyens, maire, député, ministres, premier ministre, Président de la République… « Tout à la verticale ! Et la base, le socle, ce sont des CITOYENS, ceux qui les ont élus… » Elle évoque alors la démocratie exercée à la maison lorsqu’elle était toute petite : « Nous c’était plutôt horizontal. On était tous autour de la table. Ça débattait. Ça débattait… » « J’ai grandi dans une TRIBU ». La pièce d’Agnès Pétreau, 11 à table, rend compte de cette vie multiple et généreuse : les parents de Chloé ont décidé lorsqu’elle a eu cinq ans de devenir Famille d’Accueil. Aux trois enfants du couple sont adjoints six autres gamins aux parcours compliqués, écorchés par une vie peu clémente. Pas de différence entre eux, tous sont désormais membres d’une même fratrie. Le monde est mis à l’épreuve de leur jugement, de leur sensibilité. Les parents adoptifs, Paul et Camille, se voient tous les jours confrontés à des situations auxquelles ils n’étaient pas forcément préparés. Défi permanent qu’ils relèvent avec une exemplaire patience ! Pourtant, l’humour, l’écoute, les réunions autour de la table où chacun vote, les repas, le respect des silences, la possibilité laissée à la parole de venir quand elle est prête, sans la forcer, nous livrent des clés pour le fameux « vivre ensemble » dont on entend sans cesse parler et si compliqué à mettre en œuvre !

De gros crayons servent aux présentations, chacun représentant un personnage, une petite maquette de voiture servira aux déplacements de Blanche, la grand-mère. Agnès Pétreau incarne tous les personnages, passe de l’un à l’autre avec une aisance confondante, – qu’elle attribue à son travail de commedia dell’arte. L’évocation du petit déjeuner tient du morceau de bravoure : seule en scène ? Non, une foule est là, active, enjouée, ronchon, pressée, nonchalante, maladroite, confuse, rapide, boudeuse, conciliante… cacophonie des apprêts en une magistrale polyphonie. Chaque enfant prend corps dans ce jeu subtil et efficace, Farès, le conteur, Ana, la révoltée, Ferdinand, une pile volta, Non, surnommée ainsi car « à tout, elle répondait Non », Marie-Jeanne, avec ses taches de rousseur, « l’amie pour la vie », et puis Martin, le frère biologique de Chloé, qui a sans doute le béguin pour Ana et « roule les mécaniques », Jasmine, la grande sœur, passionnée et « happée par ses lectures »… Pas de simplisme dans cette histoire simple, ni de cliché, les divers personnages sont abordés avec une profonde humanité, dans leurs forces et leurs fragilités. Un monde délicatement ciselé s’offre à nous, englobé dans une immense tendresse.

Agnès Pétreau s’est entourée pour cette création des conseils de Sabine Tamisier dont elle a porté plusieurs textes à la scène, et de la comédienne, metteure en scène et dramaturge Nanouk Broche.

Sans aucun doute, après la représentation, chaque spectateur savoure davantage le cri de ralliement universel de toutes les familles, « à table ! ». Un spectacle profond dans une mise en scène d’une remarquable efficacité !

MARYVONNE COLOMBANI
Juin 2019

 

Spectacle donné le 14 juin à la Cité du Livre, Aix-en-Provence.
Le texte de 11 à table a été publié aux Éditions d’ACôté, 9€
Photographies © MC


Bibliothèque Méjanes / Cité du Livre
8-10  Rue Allumettes
13090 Aix-en-Provence
04 42 91 98 88
http://www.citedulivre-aix.com/citedulivre/