Vu par Zibeline

Une mise en scène somptueuse pour La Traviata à l'Opéra de Toulon

À bout de souffle

Une mise en scène somptueuse pour La Traviata à l'Opéra de Toulon - Zibeline

Pour sa dernière production lyrique de la saison, l’Opéra de Toulon a pris le pari de confier à un plateau vocal novice l’interprétation d’une œuvre exigeante aux allures de joyau incontournable, La Traviata de G. Verdi, emblème tragique de la fameuse triade populaire du transalpin. Confiée à H. Brockhaus, la mise en scène tout en jeu de miroirs, disposés sous la forme d’un grand panneau oblique en arrière-scène, offrait au dramaturge la possibilité de varier intelligemment les décors par simples substitutions de tentures peintes posées à même le sol. Cet artifice étonnamment efficace profitait à la dynamique d’ensemble, offrant un regain d’intérêt, là où l’histoire se faisait plus statique, notamment dans les deux derniers actes. Les personnages évoluaient à l’intérieur de ce décor  avec aisance et légèreté malgré le pathétique prononcé de cette tragédie amoureuse. Un peu fébrile dans les aigus du premier acte, Angela Nisi restituait à merveille le drame intérieur de Violetta aux deuxième et troisième actes avec une voix au timbre chaleureux dans le médium. Mais, cette prise de rôle était d’autant plus délicate que la puissance de l’orchestre n’y arrangeait rien. On pouvait alors  penser que la Prima Donna n’était pas « taillée » pour le rôle. Malheureusement, le constat fut le même pour les deux premiers rôles masculins qui se trouvaient eux aussi en « infériorité » dynamique face à un orchestre pourtant impeccable placé sous la direction de Paolo Olmi. Giuseppe Tommaso (A. Germont) et Igor Gnidii (G. Germont) perdaient assez souvent en qualité de timbre vers le haut du spectre ou dans les passages fortissimo malgré une belle présence scénique. Le public restera donc sur une belle impression visuelle d’un spectacle vocalement un peu court : étrange sensation d’inachèvement pour une fin de saison.

ÉMILIEN MOREAU
Mai 2016

La Traviata a été donnée à l’Opéra de Toulon le 17 mai.

Photographie La Traviata © Frédéric Stéphan


Opéra de Toulon
Boulevard de Strasbourg
83000 Toulon
04 94 92 70 78
04 94 93 03 76
www.operadetoulon.fr