Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

La nouvelle Biennale Internationale des Arts du Cirque en PACA : grands spectacles et belles compagnies

Circulez, y a tout à voir !

• 22 janvier 2015⇒22 février 2015 •
La nouvelle Biennale Internationale des Arts du Cirque en PACA : grands spectacles et belles compagnies - Zibeline

Troupes internationales et création régionale, clowns, jongleurs ou acrobates, équilibristes ou magiciens, en salle, en extérieur, sous chapiteau : grands spectacles et belles compagnies sont au programme de la Biennale Internationale des Arts du Cirque !

Première du nom, cette manifestation fait suite à Cirque en Capitales, l’un des grands succès de MP2013. L’idée avait alors germé d’organiser un grand festival de cirque à Marseille et aux alentours. Du 22 janvier au 22 février le projet, porté par le CREAC-Archaos, deviendra réalité. Guy Carrara, co-directeur avec Raquel Rache de Adrade de ce Pôle National des Arts du Cirque, y voit une opportunité unique d’encourager la création. Car la Biennale diffusera 60 spectacles, pour 260 représentations sur toute la région PACA. Concernant quelque 300 artistes, l’événement vise aussi à soutenir leurs projets. Une partie du budget est ainsi consacrée à la coproduction de spectacles, dont une quinzaine seront présentés en première mondiale. «C’est une prise de risque, mais nous faisons confiance aux artistes, explique Guy Carrara. Nous avons accueilli au CREAC des compagnies en résidence et nous coproduisons 22 spectacles de la Biennale. Si on se contente de faire de la diffusion, la création va se tarir. C’est un aspect que l’on met en avant, pour inciter les structures, les festivals, à accompagner les projets. Le nouveau cirque est jeune. Si on ne l’aide pas à se développer, il restera un simple effet de mode.»

Car la Biennale a pour ambition de devenir «le plus grand festival de cirque du monde» : 100 000 spectateurs sont attendus pendant ces quatre semaines et les rencontres professionnelles, du 5 au 9 février, veulent faire le plein. Des représentants de festivals internationaux seront réunis, avec cet objectif essentiel d’aller au-delà de la simple diffusion. Un partenariat avec le festival de cirque de Rio est également sur les rails. Une délégation de la ville brésilienne sera reçue officiellement pour sceller ce jumelage.

Des partenariats ambitieux, qui ne feront pas oublier la défection de La Seyne-sur-Mer : le Théâtre Europe, labellisé «Pôle National du Cirque» avec Archaos a annoncé son retrait du dispositif à l’automne. «Nous avons subi des baisses de subventions qui ne nous permettent plus d’assurer toutes nos missions, relève Marie-Hélène Jimenez Perez, la directrice. Conserver le label, maintenir une programmation à l’année et un festival en hiver n’était pas tenable financièrement.» Janvier dans les Etoiles est repoussé en avril, en version allégée, et désolidarisé de la Biennale. Archaos part seul, sans que ce retrait ait eu de conséquences sur l’organisation, selon Guy Carrara. «Les deux structures sont indépendantes, il n’y a pas eu de dégâts» précise-t-il.

Le pari est donc tenu. À Marseille, un village de six chapiteaux sera dressé sur l’esplanade du MuCEM. Dans la région, les quatre scènes nationales sont associées à l’événement. Le festival Les Elancées, présent sur six communes d’Ouest Provence, est également partenaire. En tout, une quarantaine de lieux accueilleront la Biennale pour un mois total de cirque, qui s’annonce bouillonnant !

Les premiers temps forts

Le top départ de la Biennale sera donné le 22 janvier, mais le 24, Archaos présentera Soirée d’ouverture, spectacle unique, créé pour marquer l’inauguration du festival. Les artistes transformeront le Vieux-Port de Marseille en piste géante et un funambule jouera les ponts transbordeurs en reliant les deux rives du port.

Parmi la programmation du village chapiteau au MuCEM, Bianco, de la compagnie galloise Nofit State, où les trapézistes survolent les spectateurs debout, qui déambulent. À Marseille toujours, au Dock des Suds, O destino das flores, des acrobates brésiliens de Circondriacos, la création de No Bank par les voltigeurs équestres du Centaure, ou la magie nouvelle dans Les Limbes d’Etienne Saglio au Merlan. Un temps fort magie aura lieu au Théâtre d’Arles, avec Yann Frisch, le Circo Aereo et Raoul Lambert.

Premières mondiales à Aix, avec La pli i donn de la troupe réunionnaise Cirquons Flex au Bois de l’Aune et Crash again des Franco-Guinéens de S’Evapore au Théâtre d’Aix. Pendant Les Elancées, les Espagnols du Cacophonic Pictures Orkestar étrenneront Disparate, création de cirque musical, à l’Olivier à Istres et les Inextrêmistes joueront de l’équilibre sur pelle mécanique et bouteilles de gaz, à La Colonne à Miramas. Alice in China, à Draguignan, Dolls à Martigues, Plan B à Cavaillon, le Cirque Le Roux à Gap, etc. Le programme complet est à consulter sur www.biennale-cirque.com

JAN CYRIL SALEMI
Décembre 2014

Biennale Internationale des Arts du Cirque
du 22 janvier au 22 février
Marseille et région PACA

Photo : Crash again – Cie S’Evapore © Jacky Valero