La gestion et l'animation de la Villa Méditerranée passent à l'AVITeM

Changer demain(s)

La gestion et l'animation de la Villa Méditerranée passent à l'AVITeM - Zibeline

1er janvier 2015 : la gestion et l’animation de la Villa Méditerranée quittent le giron de la Région PACA pour revenir au GIP AVITeM (Groupement d’intérêt public Agence des villes et territoires durables méditerranéens1). La passation symbolique s’est effectuée le 11 février, dans ce bâtiment mis au jour par la volonté de Michel Vauzelle, il y a près de deux ans. Depuis, sa silhouette caractéristique est devenue familière aux marseillais comme aux nombreux touristes en visite sur le front de mer. Ainsi que le martèle volontiers le président de Région, du fait de leur proximité, «Certains ont pensé que c’était un MuCEM en moins bien ! Non, le MuCEM est un musée, la Villa Méditerranée, en quelque sorte un musée de l’avenir». Avant de préciser ce qu’il entend par cette formule mystérieuse : un lieu dédié au dialogue entre les peuples, car pour lui la diplomatie ne doit pas être seulement le fait du Quai d’Orsay, mais aussi celui des collectivités territoriales. De même que la démocratie doit être prise en main par les citoyens, sans laisser les décisions aux seuls politiques.

Si la Villa Méditerranée change de statut juridique, cette transition se veut sans rupture. La Région continuera à en assumer le coût, et Michel Vauzelle s’engage à «la défendre avec des arguments politiques forts devant la Cour des comptes». Serge Telle, le président de l’AVITeM, entend laisser toute sa place à la société civile en ses murs, poursuivre les colloques, «et faire en sorte qu’ils deviennent des programmes, puis des politiques publiques». Rappelons que l’objectif principal du GIP est de promouvoir le développement urbain et territorial des pays du pourtour méditerranéen, avec un dispositif d’échange de compétences et de coopération. Pour son directeur général, Jean-Claude Tourret, l’objectif est de toucher concrètement la population, de «changer le regard sur la Méditerranée».

Si le public hésite parfois à pousser la porte de la Villa, associations et institutions ont déjà bien identifié ses atouts, le vaste auditorium sous le niveau de la mer n’étant pas le moindre. Outre des partenariats noués avec le pôle méditerranéen, le MuCEM et Aix-Marseille Université, en 2015 elle devrait accueillir de 50 à 60 projets. Parmi les axes forts de sa programmation, les médias, la citoyenneté, l’environnement, les échanges économiques et scientifiques, la formation et l’emploi des jeunes. Il est à noter qu’en juin, pour préparer la 21e conférence mondiale sur le climat qui se tiendra à Paris à la fin de l’année, la Villa Méditerranée accueillera en présence du président de la République la MEDCOP21, réunion d’élus, entreprises et acteurs de la société civile du bassin méditerranéen, zone particulièrement exposée au changement climatique.

GAËLLE CLOAREC
Février 2015

1 L’AVITeM associe l’État, la Région PACA, la Métropole Nice Côte d’Azur, MPM, la Communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée, la Ville de Marseille et Euro-Méditerranée

Photo : G. Cloarec


Villa Méditerranée
Esplanade du J4
13002 Marseille
04 95 09 42 52
http://www.villa-mediterranee.org/