Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Théâtre des Halles

Théâtre des Halles
4 rue Noël Biret
84000 Avignon
04 90 85 52 57
http://www.theatredeshalles.com/

 

Coordonnées GPS :
43.9460571, 4.8099803000000065

Au Théâtre des Halles

Au programme
Rhinocéros Alain Timar transpose avec brio la pièce de Ionesco dans le monde de l’entreprise avec des interprètes coréens. Une lente descente en abîme, aux confins de l’humanité, qui nous renvoie, par un habile jeu de miroirs, à nos propres images. Extrêmement réussi ! les 13 et 14 nov    Bonheur titre provisoire Créée en plusieurs étapes l’an passé, cette pièce [...] [...]

Fruits de saison

Au programme
Le productif Alain Timar, metteur en scène, scénographe et directeur du Théâtre des Halles présentera rien de moins que quatre créations maison cette saison : Rhinocéros, créé en 2010 avec des comédiens coréens, Bonheur titre provisoire (voir Zib’53), la bouleversante Darina Al Joundi dans Ma Marseillaise (Zib’54), deux fruits de la saison dernières ; et Blanche [...] [...]

Liberté, liberté chérie

Critiques
La comédienne et auteur libanaise Darina Al Joundi revient avec un nouvel épisode de son histoire sur le plateau des Halles, sous l’œil d’Alain Timar. Dans Ma Marseillaise -qu’elle égrène pour ne pas risquer d’en oublier les paroles-, elle raconte, avec cet incroyable sourire, son périple d’immigrante pour obtenir la naturalisation française. Les dossiers à [...] [...]

À la bonne heure !

Au programme
«Le bonheur n’est pas un état passif, c’est un acte» selon le philosophe de la joie Robert Misrahi, inspirateur d’un délicieux objet théâtral, mené par Alain Timar, Pauline Méreuze et Paul Camus. Bonheur titre provisoire est une enquête ouverte sur un sujet par nature indéfinissable, une petite bouffée anti-anxiogène qui nous remplit de sens et [...] [...]

Bonheur titre provisoire

Au programme
Le public avait déjà suivi de près à le processus de création de ce Bonheur titre provisoire. C’est quoi le bonheur ? Les comédiens Pauline Méreuze et Paul Camus, le metteur en scène Alain Timar, inspirés par l’œuvre de Robert Misrahi, envisagent des réponses, tout en détours et rebondissements stylistiques autant que picturaux. Et nous mènent [...] [...]