Théâtre du Bois de l'Aune

Chargement de la carte…

Chargement

Théâtre du Bois de l’Aune
1 Place Victor Schoelcher
13090 Aix-en-Provence
04 88 71 74 80
boisdelaune.fr

Coordonnées GPS :
43.5265269, 5.414854999999989

Les Déconnomistes de retour à Aix en Provence

Au programme
• 5 juillet 2019⇒7 juillet 2019 • Dans quel monde voulons-nous vivre ? Les Rencontres Déconnomiques posent cette excellente question aux personnes allergiques à l'économie orthodoxe, qui se réunissent du 5 au 7 juillet à Aix en Provence. Comme de tradition, elles coïncident avec (et entendent contrer par la réflexion et l'humour) les Rencontres économiques, quintessence du libéralisme. [...]

Des poussières d’étoiles

Critiques
La nouvelle édition de Rebonds au Bois de l’Aune, cette forme qui se plaît à inviter des metteurs en scène pour des lectures de textes dont ils sont ou non les auteurs, ouvrait ses portes au metteur en scène et dramaturge Jonathan Châtel pour une première approche du texte de sa prochaine création qui verra [...] [...]

Le Bois a le pied marin

Critiques
• 9 avril 2019⇒13 avril 2019 • Le théâtre du Bois de l’Aune incitait au voyage par sa programmation spéciale vacances de Pâques, À l’abordage !. Sans référence à la Revanche du Capitaine Crochet de Spielberg, le Monsieur Mouche inventé et joué par Thomas Garcia (Cie Gorgomar) joue des décalages et de l’autodérision avec panache : factotum de service, il [...]

Radicalement théâtral

Critiques
Nicole Genovese avait séduit le Bois de l’Aune avec son précédent spectacle, Ciel ! mon placard. Avec Hélas, titre provocateur s’il en est, elle poursuit son exploration des codes de représentation en les passant à la moulinette de l’absurde dans un exercice de style à la Queneau. La répétition de la première même scène semble vouloir [...] [...]

Histoires d’ours

Critiques
Jonathan Capdevielle revient au Bois de l’Aune, où l’on a déjà applaudi son Adishatz-Adieu, avec Saga, spectacle créé en 2015. Ce deuxième opus renoue avec la jeunesse du dramaturge et croise en une superbe autofiction toutes les techniques du théâtre. Le début se résume au noir d’une page qui s’écrit lettre à lettre sur un [...] [...]

Les courts du Bois

Critiques
Les Petites Bobines reviennent au Bois de l’Aune. Séances cinématographiques dédiées au jeune public, elles permettent de découvrir de délicieuses pépites qui échappent aux images trop lisses et au conformisme mièvre. Le premier temps printanier du 27 mars nous entraînait à la suite de jumelles âgées de sept ans, Rosa et Dara dans une exploration [...] [...]

Refaire le monde

Au programme
Bonheur des vacances de Pâques, dernière halte avant celles de l’été, surtout lorsqu’elles sont accompagnées de programmations qui savent avec gourmandise aborder le monde. La nouvelle édition de À l’abordage pour grandes et petites personnes (Minimoys et Borrowers compris) déclinera ses récits au Bois de l’Aune, en poésie, fantaisie, et humanisme. [...]

Poétique de la vague

Critiques
Objet étrange que la pièce-danse-mime-performance poétique de la Cie Nathalie Béasse, Le bruit des arbres qui tombent. Pour ceux qui cherchent à classer les genres, voici un absolu défi, car l’œuvre emprunte à tous et ne se définit par aucun… Imaginez une grande bâche en plastique noir recouvrant l’espace de la scène, et aux quatre [...] [...]

Dans les coulisses de Macbeth

Critiques
Melissa von Vépy pratique un art très personnel du trapèze poétique. Du théâtre aérien, comme elle aime à le nommer. Noir M1 est élégant, s'affichant à peine comme un spectacle, ode aux techniciens qui ne se montrent pas, au travail de coulisse. L'actrice aérienne monte des projos, écoute la radio, grille une clope, plie un [...] [...]

Cabaret foutraque

Critiques
« Le propre de la subtilité, c’est de n’être pas facile à détecter » ; « le concours de gros ventres est terminé »… Accrochés au sol et sur les murs, ces cartels énigmatiques et rieurs accueillaient le public du Bois de l’Aune ce soir-là. L’impatience était de taille pour cette représentation affichant complet, car Camille Boitel avait marqué les [...] [...]

Tous pétris d’histoires !

Critiques
En trois soirées, l’ovni participatif Gens d’ici, Rêves d’ailleurs de Christian Mazzuchini a réuni successivement sur scène une trentaine d’interventions de personnes croisées, issues de lieux associatifs ou tout simplement rencontrées dans la rue, au tabac à l’arrêt de bus… Tous, en quelques minutes, se sont racontés, anecdote savoureuse de l’un, danse de l’autre, classique ou hip hop, chant d’oiseaux, [...]

L’art du loufoque

Critiques
Ils ont survécu à leur incroyable odyssée au cœur de Musée Haut, Musée Bas de Jean-Michel Ribes, et n’ont pas perdu le goût de la discussion. Les voici tenant des Conversations intelligentes, au cours desquelles ils passent à la moulinette de l’humour, de l’absurde, du contre-pied, de l’insolence potache les remuements du monde, depuis le [...] [...]

Dans le rêve de l’autre

Société
L’équipe de Zou Maï Prod reprend Gens d’ici, rêves d’ailleurs au Bois de l’Aune. Une forme de théâtre participatif assez unique dont nous parle le concepteur et acteur Christian Mazzuchini. Zibeline : Comment est né le concept des Gens d'ici ? Christian Mazzuchini : Les premiers Gens d'ici datent de 1987. Lors des tournées avec des compagnies, j'ai traversé la [...] [...]

À la rencontre de cet autre moi

Critiques
La compagnie SIC.12 de Gustavo Giacosa poursuit son compagnonnage avec le Bois de l’Aune, en présentant En Chemin, 3e volet du triptyque amorcé avec Ponts suspendus (2014) puis La Maison (2016). Quatre personnages, assis en cercle, conversent au centre du plateau. Baignant dans une lumière fauve alors que les autres acteurs sont éclairés d’une blancheur [...] [...]

Bidules presque humains

Critiques
Une forêt étrange rythmée de piques verticales portant de petites lumières bleues accueille le public. Silence, obscurité. Un appel téléphonique avec une certaine Hellen, qui est conviée à raconter un récit d’enfance qui l’a marquée : à la suite d’une dispute avec ses parents, l’enfant, alors âgée de huit ans, décide de fuir, marche deux kilomètres [...] [...]

Pour quelles Amériques ?

Critiques
Ombres, premières mesures de Knocking on Heaven’s door de Bob Dylan… Entre Les souris et les hommes et Easy rider, la première création de la Cie Bon-qu’à-ça s’attache à un texte de Serge Kribus, L’Amérique (Prix Théâtre 2006 de la SACD), repris par l’auteur en une nouvelle version. Deux acteurs endossent tous les rôles avec une aisance confondante ; ils [...]

Goûter pour savoir

Société
• 5 novembre 2018⇒6 novembre 2018, 9 novembre 2018⇒10 novembre 2018 • Paul Pascot met en scène, avec sa compagnie Bon-qu’à-ça, un texte bouleversant d’émotion et d’acuité de Serge Kribus. Zibeline : Pourquoi L’Amérique de Serge Kribus ? Paul Pascot : Parce que Serge Kribus est un acteur, qui a écrit pour des acteurs, donc je crois que la première chose c'est la [...]

Sopro

Au programme
• 12 octobre 2018, 12 octobre 2018, 13 octobre 2018, 13 octobre 2018 • Invisible, elle est le point d’appui de toutes les mémoires, Cristina Vidal, souffleuse du Teatro Nacional D. Maria II de Lisbonne depuis 25 ans, devient, à la demande du metteur en scène Tiago Rodrigues, personnage principal, anime de son souffle imperceptible les acteurs, puis [...]

Ce murmure dans la nuit du monde

Au programme
• 20 juillet 2018⇒21 juillet 2018 • Le spectacle de marionnettes conçu par Aurélien Zouki (ancien artiste de l’Académie) et son collectif libanais Kahraba, mêle théâtre d’objet, marionnettes, masques, musique instrumentale et chantée, en une création d’une poésie à la fois visuelle et musicale sur une composition originale de Dzovinar Mikirditsian. Issue du programme d’ateliers de création de [...]

Sans achever Mahler

Critiques
La demi-véronique est une passe de corrida, qui permet de mettre fin à la danse avec le taureau, et de replier la cape en arrêtant la charge de l’animal. Quel rapport avec le spectacle de Jeanne Candel ? Et pourquoi la 5e Symphonie de Mahler ? Sans doute parce que la symphonie, symbole d’un art savant hyper-romantique, [...] [...]

Exploitations coloniales

Critiques
Les calamités s’accumulent sur les terres d’Algérie vers la fin des années 1860, famine, maladies, sauterelles, récoltes détruites, inexistantes, sécheresse, tremblement de terre… Emma Picard raconte, au chevet de son dernier fils, le calvaire de sa vie entre Sidi Bel Abbes et Mascara, sur les vingt hectares de terres que lui a attribuées, à elle, [...] [...]

Tram direct

Critiques
« Vous avez l’heure ? » C’est un caneton qui pose cette question, tout au long de la pièce, comme un refrain incongru. On ne lui répondra jamais, mais on saura qui sont les canetons, en République démocratique du Congo : de très jeunes filles, qui se déplacent en grappe, en file indienne sur les chantiers de mines de [...] [...]

Introspection et désordre amoureux

Politique culturelle
• 12 février 2018⇒13 février 2018, 16 février 2018⇒25 février 2018, 21 mars 2018⇒22 mars 2018 • Hubert Colas, auteur, metteur en scène et directeur de Montévidéo, reprend Kolik, un solo de Rainald Goetz porté par un Thierry Raynaud hallucinant, et propose une seconde étape de travail de son Désordre portant, saison oblige, sur le désordre amoureux. Zibeline : Pourquoi  [...]

Dompter les lucioles

Critiques
Entre jeu de marionnettes à taille humaine et cirque, le spectacle proposé par le théâtre La Licorne, Les Encombrants font leur cirque, étonne, émerveille, séduit, amuse, détourne les codes, en joue avec une époustouflante maestria, flirte avec l’absurde et atteint une intensité poétique rare. Comme dans la plupart des cirques, on visite avant la représentation [...] [...]

À plus d’un titre

Critiques
• 30 janvier 2018⇒31 janvier 2018, 27 mars 2018⇒29 mars 2018 • Nathalie Garraud et Olivier Saccomano ont le sens du titre. Le nom de leur triptyque et ceux des trois volets qui le composent racontent à eux seuls une histoire pleine de pistes. La Beauté du geste réunit L’instant décisif, où les comédiens jouaient la genèse d’une [...]

Le juste prix

Critiques
• 2 février 2018⇒3 février 2018, 8 février 2018⇒9 février 2018 • David Price vient d’échouer à gagner le concours de lutte. Son entraineur est furieux. Lui ne sait que répéter « Je ne sais pas ». Il ne sait pas pourquoi il a renoncé. C’est sa dernière année de lycée, l’horizon est à la fois trop vaste et si [...]

Souffre douleur

Critiques
Leur récit est insoutenable de terreur. Tant de douleur, de cruauté, dépasse l’entendement. Et pourtant on écoute. Les voix sont calmes, pleines d’une énergie qui semble presque surnaturelle. Dorothée Munyaneza traduit, d’abord dans la simplicité d’une transcription simultanée, micro à la main, puis en chantant, en dansant, les témoignages qu’elle est allée recueillir auprès de [...] [...]

Originelle argile

Critiques
• 23 février 2018, 30 mars 2018, 5 avril 2018 • Métaphysique de l’argile ou le mythe de la caverne revisité : l’étonnante performance du jeune chorégraphe Romain Bertet, …De là-bas, captive par son énigmatique relation à la terre. Un large cube ouvert, grotte des commencements, noyée de pénombres dans lesquelles un corps émerge. Seul en scène, le danseur-acteur-plasticien [...]

De l’amour pour entrer dans le silence

Critiques
La nouvelle création de la Compagnie Scimone-Sframeli, troupe familière depuis quelques saisons du Bois de l’Aune, nous parle de l’amour, de la vie, de la mort, non pas dans les formes traditionnelles qui déclinent à l’envi les thèmes de la rencontre, de la déchirure, de l’impossible, de l’écueil inévitable où tout se dissout. Les personnages [...] [...]

Zélectroniquement textuels

Critiques
Chaque manifestation du Détachement International Muerto Coco est un régal pour les amoureux des mots, des rencontres étranges, des catapultages incongrus, des jeux d’esperluette et autres coquecigrues. Leur petite fourgonnette noire comme une salle de théâtre avait choisi de s’ancrer/ s’encrer ( ?) devant le Bois de l’Aune, et proposait à une foule compressée (pas plus [...] [...]