Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Pavillon Noir

Pavillon Noir / Ballet Preljocaj
530 avenue Mozart
13627 Aix-en-Provence
08 11 02 01 11
http://www.preljocaj.org/

Coordonnées GPS :
43.5253855, 5.440087800000015

L’Amérique et l’Afrique au Pavillon

Critiques
Pour la première fois, Angelin Preljocaj propose à son Ballet de s’approprier deux chorégraphies créées pour le New York City Ballet et inscrites à son répertoire. Une manière de «relire» ses propres œuvres à l’aune d’autres corporalités, car si les danseurs du NYCB, de formation classique, avaient été rudement mis à l’épreuve, ses danseurs sont [...] [...]

Ceci n’est pas un ballet

Critiques
Face au Lied Ballet de Thomas Lebrun, on pourrait paraphraser la célèbre légende «Ceci n’est pas une pipe» qui accompagne le tableau de Magritte La Trahison des images. Car en utilisant des lieder de Berg, Malher et Schönberg interprétés sur scène par le ténor Benjamin Alunni, le chorégraphe et directeur du CCN de Tours questionne [...] [...]

La danse est sa maison

Critiques
La Batsheva Dance Company est sans conteste un incubateur de talents. La preuve une fois encore avec la danseuse et chorégraphe Sharon Eyal et son intrigante pièce House composée de plusieurs parties. À la manière des poupées russes, celles-ci se découvrent les unes après les autres sans lien apparent, si ce n’est la pointe de [...] [...]

Côté obscur en blanc

Critiques
• 11 mars 2015⇒13 mars 2015 • Avec Russia, qui s’intègre dans une série de dix pièces évoquant des noms de lieu, Marcos Morau, poursuit son tour du monde et des émotions. Il s’agit d’un voyage, celui de Nina et Andrei, qui de leur ville natale partent vers le lac Baïkal dans la Russie des années 80. L’objet [...]

Toutes des Carmen !

Critiques
• 13 février 2015⇒15 février 2015 • Comme Carmen, Dada Masilo a un esprit libre. Le rôle lui va comme un gant, chauffée à blanc par la liberté sexuelle, l’ambition, la passion de l’impétueuse cigarière. C’est donc une Carmen boostée par la progestérone qu’elle interprète, inspirée par le personnage de Prosper Mérimée et la musique de Georges Bizet [...]

Que d’eau que d’eau…

Critiques
• 27 janvier 2015⇒28 janvier 2015 • Et si la fin du monde nous était contée, avec les grandes catastrophes écologiques, tempêtes, cyclones, inondations, et les peuples déplacés… effacement des terres, sans arche pour se sauver. Sfumato de Rachid Ouramdane interroge l’actualité, tente de traduire l’effroi des êtres que les remuements du monde exilent. Pour ce faire, un [...]

Le dernier combat

Critiques
Le danseur et chorégraphe sénégalais Alioune Diagne a fait siennes les leçons de ses maîtres Salia Ni Seydou, Kettly Noël et Germaine Acogny. Dans son nouveau solo en hommage à Battling Siki, il invente une gestuelle née sur les rings de boxe, les berges de Saint-Louis du Sénégal et les scènes occidentales. Il a fait [...] [...]

Au pied de la lettre

Critiques
• 19 novembre 2014 • La danse est une écriture par les corps, la conjuguer à celle des signes écrits devient l’enjeu  de la chorégraphie de Georges Appaix, Univers light oblique. Cela commence comme La folle histoire du monde de Mel Brooks, par l’âge de pierre ou même avant, la musique se découvre par les corps frappés, les [...]

Deux Martini

Critiques
• 6 novembre 2014⇒7 novembre 2014 • En ouverture du 17e festival Dansem, Andrea Costanzo Martini a offert au public du Pavillon Noir la primeur de son duo avec Matan Eltan Daskal, At the End of Words créé en résidence à Aix. Dans un espace dévoré par l’impact des images de l’écran vidéo, saturé par les sons et [...]

Univers light oblique

Au programme
• 18 novembre 2014⇒20 novembre 2014 • Un alphabet dansé signé Georges Appaix, qui entraîne sa troupe dans une ronde joyeuse et enchantée, plongée dans un bain d’écritures. Des vocalises corporelles à la poésie du mouvement, des combinaisons fluides et des déplacements obliques s’égrènent sur le plateau pour composer des arabesques à la précision japonaise et un ballet [...]

Gente che conta

Au programme
• 6 novembre 2014⇒7 novembre 2014 • Utilisant toujours l’empreinte du mouvement «Gaga» d’Ohad Naharin, maître de la Batsheva Dance Company, Andrea Costanzo Martini explore le duo pour expérimenter la sensualité et la virtuosité. Il tire sa création vers des territoires inattendus, en rajoutant aux contacts physiques et à la danse parfois improvisée, une gymnastique intellectuelle à partir [...]

La beauté brute des corps

Critiques
• 3 octobre 2014, 14 octobre 2014⇒18 octobre 2014 • Angelin Preljocaj poursuit un travail étrange, commencé il y a dix ans, sur les Empty words de John Cage. Le compositeur avait commis une conférence musicale désarticulée, longue de deux heures trente, dans laquelle il bégayait les phonèmes d'un livre de Thoreau, les coupant totalement de leur sens. [...]

Man

Au programme
• 28 octobre 2014 • Fana Tshabalala, nouvelle étoile de la danse sud-africaine, présente au Pavillon Noir sa dernière création. Un solo qui explore les contours de l’identité masculine, dans lequel le danseur chorégraphe donne libre cours à ses émotions et laisse «l’homme fort et musclé se laisser dépasser par l’homme sensible». Entrée libre. DELPHINE MICHELANGELI Octobre 2014 le 28 octobre Pavillon [...]

Rage rouge sang

Critiques
• 3 octobre 2014 • Rouge sang, le manteau royal porté par l’allégorie de l’Afrique, au port de tête altier. Plus que de danse, le propos de la chorégraphie d’Irène Tassembédo dénonce, voix off à l’appui, les malheurs de l’Afrique, voix poétique ou énonciation de terribles statistiques concernant les ressources, le niveau de vie, la durée moyenne de [...]

Empty moves (parts I, II et III)

Au programme
• 3 octobre 2014, 7 octobre 2014, 14 octobre 2014⇒18 octobre 2014 • Angelin Preljocaj a repris les deux premières parties de sa pièce la plus innovante, et rajoute une troisième aventure. Ce quatuor mixte invente un nombre de combinaisons de corps, explore le vocabulaire des muscles et des tendons, pousse au bout les limites de la mémorisation [...]

Le Manteau

Au programme
• 1 octobre 2014⇒3 octobre 2014 • Le Pavillon Noir accueille en ses murs la compagnie Irène Tassembédo qui présentera Le Manteau. Revenue au Burkina Faso, son pays d'origine, depuis plusieurs années, Irène Tassembédo livre ici une chorégraphie où l'Afrique est omniprésente. Ce Manteau est couleur rouge sang, de celui qui coule sans cesse sur ce continent. Les [...]

Ici, ailleurs, l’Afrique

Au programme
Fidèle au même esprit depuis son ouverture, le Pavillon noir décline ses propositions en toute simplicité, programmant ce qu'il a trouvé de plus intéressant ici et ailleurs, sans souci de thématique générale ni d'esprit de chapelle. Et le plus étonnant est que des lignes très nettes se dessinent ! Ainsi le continent africain confirme la vitalité [...] [...]

Lego de l’ego

Au programme
• 17 juin 2014 • Souleymane Ladji Koné est l’un des jeunes prodiges de l’École de danse internationale Irène Tassembédo au Burkina Faso. En résidence au Pavillon Noir, le fondateur du collectif hip hop Jump Dance/Massa Crew présente son solo qui traite du «mécanisme destructeur des forces de l’Ego». Une réflexion sur la nature humaine qui le mène [...]

Troubles

Au programme
• 3 juin 2014 • Le danseur nigérien Maman Sani Moussa, en résidence au Pavillon Noir, chorégraphie et interprète Troubles, conduisant pour ce solo un laboratoire de recherche sur la métamorphose. Il y questionne la limite entre conscience et inconscience, et ce qui peut être contrôlé. Une rencontre aura lieu à l’issue de la représentation, en entrée libre.  DELPHINE [...]

Attention talents à suivre…

Critiques
• 11 mars 2014⇒28 mars 2014 • Comme une parenthèse dans sa programmation, le Pavillon Noir a réservé un «Temps fort nouvelle scène contemporaine» à sept jeunes talents internationaux qui ont chacun révélé une forte personnalité. Comme Roy Assaf (Israël), ancien danseur chez Emmanuel Gat, qui montra son double visage dans le duo féminin-masculin Six Years Later et [...]

Le Sacre du printemps & Du

Au programme
• 9 avril 2014⇒11 avril 2014 • Venu des arts visuels, Va Wölfl n'est pas pour rien un disciple du peintre subversif Oskar Kokoshka : dans chacun de ses spectacles, il utilise la forme pour dynamiter le fond. Celui-ci ne fait pas exception, qui écrase au sens propre le mot écrit... des centaines de livres répandus sur scène forment [...]

Corps offerts

Critiques
• 11 mars 2014 • Harmonie, nonchalance caractérisent la chorégraphie très particulière imaginée par Gaëlle Bourges qui se met en scène avec deux autres belles femmes nues et semblables, allongées sur une longue table recouverte de draps blancs, comme un reflet trois fois multiplié. Il s'agit de reproduire les postures des grands nus de la peinture de la [...]

Germinal

Au programme
• 24 mars 2014⇒25 mars 2014, 27 mars 2014⇒28 mars 2014 • La pièce d’Antoine Defoort et Halory Goerger a créé la sensation au Festival d’Avignon 2013. À partir de (presque) rien, sur un plateau (presque) nu, quatre individus font émerger, avec les moyens du bord, une bonne dose d’inventivité et de loufoquerie, un nouveau «système». Des lois [...]

Heimat & While going to a condition

Au programme
• 20 mars 2014 • Deux solos, deux parcours dans ce spectacle. Jérôme Brabant qui rend hommage à son pays, la Réunion, qu’il représente, affublé de cônes de papier blanc. Heimat oscille entre la nostalgie et le futurisme, rituel intime et universel où la danse traditionnelle des esclaves, le maloya incarne les racines du chorégraphe. Se refusant à [...]

C’est l’oeil que tu protèges qui sera perforé

Au programme
• 25 mars 2014 • Christian Rizzo travaille dans ce solo sur les "infra-mouvements", ces gestes du quotidien auxquels on prête rarement attention, en laissant la place au doute et à la fragilité. Il a donné pour titre à sa pièce un proverbe turc empreint de sagesse paradoxale, signifiant qu'à trop vouloir sécuriser sa vie, on s'expose aux [...]

Sous leurs pieds, le Paradis

Au programme
• 22 mars 2014 • Le chorégraphe Radhouane El Meddeb, artiste associé au Centquatre à Paris, rend hommage aux femmes et aux mères. Seul en scène, il mobilise toutes ses ressources de féminité au son du long poème Al Atlal (Les ruines), une œuvre de l'égyptien Ibrahim Nagi considérée comme l'une des plus belles de la littérature arabe. [...]

Qaddish

Au programme
• 14 mars 2014, 18 mars 2014 • C’est en retournant dans le village natal de son père au Nigéria que le danseur Qudus Onineku a l’idée de mettre en scène Qaddish, créé en 2013 au Festival d’Avignon, en référence au Kaddish, la prière pour les morts dans la tradition juive. Il s’entoure du danseur malaisien Keong, du [...]

Six Years Later et The Hill

Au programme
• 14 mars 2014⇒15 mars 2014 • Considéré comme l’une des figures montantes de la scène israélienne, le chorégraphe Roy Assaf propose avec Six Years later, un duo d’une extrême sensibilité basée sur le sentiment amoureux. Avec le danseur Hadar Yunger-Harel, ils interprètent l’évolution d’une relation de six ans oscillant de la fusion aux gestes tendres, de la [...]

Pourquoi la hyène a les pattes inférieures plus courtes que celles de devant et le singe les fesses pelées ?

Au programme
• 3 mars 2014⇒5 mars 2014, 14 mai 2014 • Hyènes, mais aussi zèbres, boas, éléphants... tout le bestiaire de l'Afrique est convié dans ce spectacle bouillonnant, orchestré par l'ex-footballeur professionnel Seydou Boro. Une fable de la savane, incarnée par des danseurs aux masques d'animaux burkinabés, tandis qu'une conteuse dévoile l'histoire du roi lion Gayindé. Le tournoi de [...]

La belle indifférence

Au programme
• 11 mars 2014⇒12 mars 2014 • Le spectacle La belle indifférence de Gaëlle Bourges évolue sous la forme de petits catalogues. Sur scène, trois danseuses se transforment en tableaux vivants inspirés des nus féminins de la peinture occidentale du XVIe au XIXe siècles. La chorégraphe décortique soigneusement la mécanique et l’esthétique du désir à travers le corps [...]