Opéra de Marseille

Chargement de la carte…

Chargement

Opéra de Marseille
2 Rue Molière
13001 Marseille
04 91 55 11 10
http://opera.marseille.fr/

Coordonnées GPS :
43.2936212, 5.376047900000003

Au nom du père

Au programme
Dès l’ouverture du rideau retentit un motif tranchant, deux «brèves» incisives suivies d’une «longue» fracassante, qu’en scansion poétique dérivée du grec on nomme «anapeste»… C’est le nom d’un père absent qu’on entend-là, tout aussi grec parmi les rescapés de Troie : «Agamemnon !». Assassiné par l’adultère Clytemnestre et son amant Egisthe, ce père ainsi nommé est [...] [...]

Françaix & Debussy

Au programme
Un Quintette à vent, dont les membres sont issus des rangs de l’Orchestre de l’Opéra, donne un beau récital dans le cadre du «Centenaire Jean Françaix» et du «150 anniversaire de Claude Debussy». MARSEILLE. Le 7 fév à 17h. Foyer Opéra 04 91 55 11 10 http://opera.marseille.fr [...]

Elektra

Au programme
Un choc musical signé Richard Strauss qui révolutionne l’histoire de l’opéra au début du XXe siècle, avec Jeanne-Michèle Charbonnet, dans le rôle-titre, Marie-Ange Todorovitch (Clytemnestre), Patrick Raftery (Aegisthe), Nicolas Cavallier (Oreste), placés sous la direction de Pinchas Steinberg dans une mise en scène de Charles Roubaud. JACQUES FRESCHEL Janvier 2013   MARSEILLE. Les 7, 13, 16 fév à 20h & [...] [...]

Maudits Atrides !

Critiques
Assister à une représentation d’Elektra, prendre en pleine face la force expressive d’une partition composée il y a pourtant un siècle, demeure un choc, aujourd’hui encore, pour la plupart des auditeurs. C’est qu’en 1909 Strauss est le premier musicien (avec Schönberg pour Erwartung) à explorer des terres mouvantes de l’âme humaine mises en équations par [...] [...]

Ce que l’Italienne dévoile ?

Critiques
«Cruda sorte !» (Sort cruel !) chante Isabella alors que sa voile vient d’échouer sur un récif au large d’Alger et que les corsaires au service du Bey vont en faire l’esclave, la favorite… Mais illico, elle poursuit : «oui, oui.. je sais comment m’y prendre pour dompter les hommes !». Tout est dit de cette Italienne-là, dès qu’elle [...] [...]

Carte blanche

Au programme
Carte blanche aux élèves du Conservatoire de Marseille (dir. Jean-Claude Latil). JACQUES FRESCHEL Janvier 2013   MARSEILLE. Les 19 janv et 9 fév à 11h. Foyer de l’Opéra Entrée libre dans la limite des places disponibles 04 91 55 11 10 http://opera.marseille.fr [...]

Folle journée à l’Opéra

Critiques
Après une partie de la nuit à déambuler autour du Vieux-Port, au top de la Clameur chantée d’après Verdi dès 19h, on se retrouve au Grand Théâtre, plein comme un œuf à 11h, petits yeux, mais l’esprit ouvert en souvenir des pupilles écarquillées de la veille ! L’Ouverture de MP2013 à l’Opéra de Marseille se poursuit avec [...] [...]

Ce que l’Italienne dévoile ?

Au programme
« Cruda sorte ! » (sort cruel !) chante Isabella alors que sa voile vient d’échouer sur un récif au large d’Alger et que les corsaires au service du Bey vont en faire l’esclave, la favorite… Mais illico, elle poursuit : « oui, oui.. je sais comment m’y prendre pour dompter les hommes ! ». Tout est dit de cette Italienne-là, dès qu’elle entre [...] [...]

Legrand / Dessay: un très beau film !

Critiques
Pour mise en bouche, un  trio couleur Blues qui  montre l’éclectisme  de Michel Legrand, 80 ans, toujours alerte au piano, accompagné par deux excellents compères, Pierre Boussaguet, contrebasse et François Laizeau, batterie. Le batteur se lâche dans un Dingo Rock survolté puis le contrebassiste joue un étonnant arrangement de la très belle chanson de Maxence [...] [...]

Cornélien Poliuto !

Critiques
Qui connaît encore aujourd’hui Poliuto de Donizetti écrit d’après le cornélien Polyeucte, hormis quelques nostalgiques d’une représentation ou d’un enregistrement mythiques… Peu de monde sans doute, tant les programmations d’opéras dans monde tournent autour des mêmes affiches ! La culture du bel canto a tendance à se perdre, à la scène et dans les écoles de [...] [...]

Dessay chante Legrand

Au programme
La soprano Natalie Dessay interprète les grands classiques de Michel Legrand (l’octogénaire himself au piano !) : Les Demoiselles de Rochefort, Les Parapluies de Cherbourg, Peau d’âne… Un récital exceptionnel, augmenté d’un trio harpe, basse, batterie. JACQUES FRESCHEL Novembre 2012   AVIGNON. Le 8 déc à 20h30. Opéra Théâtre 04 90 82 42 42 www.opera-avignon.fr MARSEILLE. Le 10 déc à 20h. [...] [...]

Mariella Devia

Au programme
La soprano interprète le grand répertoire italien de Bellini, Donizetti et Verdi, avec l’Orchestre Philharmonique de Marseille (dir. Alain Guingal). JACQUES FRESCHEL Novembre 2012   MARSEILLE. Le 1er déc à 20h. Opéra 04 91 55 11 10 http://opera.marseille.fr [...]

Poliuto

Au programme
Un opéra de Donizetti, écrit à partir du Polyeucte de Corneille, plus très souvent joué, mais où les voix triomphent ! Poliuto (1848) est donné en version concertante avec une formidable soprano, reine du belcanto : Daniella Dessi. Alain Guingal dirige une belle distribution, l’Orchestre et les Chœurs de l’Opéra. JACQUES FRESCHEL Novembre 2012   MARSEILLE. Les 24, 27, [...] [...]

Gil, le style

Critiques
Le Ballet d’Europe existe depuis presque 10 ans et Jean-Charles Gil persiste à y affirmer un style à contre-courant, qui cherche dans la technique classique, ses étirements, ses placements stricts et ses positions ouvertes, à trouver un relâché, une sensualité, voire un naturel très paradoxal. Certains de ses danseurs, qui le suivent depuis 10 ans, [...] [...]

Tourments post romantiques

Critiques
Daniel Raiskin, à la baguette, dirige le Philarmonique de Marseille. Après le beau succès de Carmen, nous voilà plongés dans la musique post romantique avec le 3e concerto de Rachmaninov que le compositeur créa à New York en 1909 et la première symphonie de Mahler, élaborée à 25 ans ! Le chef russe impose sa musicalité, [...] [...]

Complicités

Au programme
Le Ballet d’Europe de Jean-Charles Gil a atteint une maturité qui s’orne d’un enthousiasme juvénile… En attendant la création publique de H2O Mémoire du Rhône, grande pièce prévue pour l’année Capitale, le chorégraphe nous livre des pièces de son laboratoire intime, celui où il cherche, inlassablement, à donner naturel et musicalité au mouvement classique. Avec [...] [...]

Bizet au musée

Critiques
Alors que l’Opéra de Paris prépare sa Carmen pour le mois de décembre, celui de Marseille accueille, pour débuter sa saison 2012-2013, une mise en scène de l’actuel directeur de la maison « Capitale » : Nicolas Joël (réalisation pour Marseille de Stéphane Roche). Créée il y a une quinzaine d’année, la production toulousaine porte une griffe classique, gouvernée par la [...] [...]

Retour de l’enfant prodigue

Au programme
Dans l’opéra le plus joué au monde, Carmen chante «l’amour est enfant de Bohème». Pour la production qui ouvre la saison lyrique de l’Opéra, Marseille invite son «enfant du pays», un ténor verdien parmi les meilleurs actuels, excellant dans le chant français où il n’a guère de rivaux. Luca Lombardo balade partout sa silhouette d’éternel jeune [...] [...]

La belle saison !

Au programme
On y est, au seuil de 2013 !   Maurice Xiberras, fort des succès de la saison passée (Le Cid avec Alagna plébiscité par les téléspectateurs de la chaîne Mezzo, Thomas Leleu tubiste de l’Orchestre Philharmonique et sa Victoire de la Musique, la recréation de La Chartreuse de Parme de Sauguet…) a préparé le théâtre municipal à cette [...] [...]

Dvořák en ouverture

Critiques
Dieu sait que nous avons d’immenses violoncellistes en France, des talents multiples, singuliers ! Mais ce que l’on a entendu le 7 septembre, lors du concert d’ouverture de la saison symphonique à l’Opéra de Marseille, est hors-normes ! Il est russe : un son quasi-barbare, parfois à la limite de la justesse, presque « sale » et pourtant d’une beauté brute, [...] [...]

Archet royal

Au programme
La saison de concerts symphoniques à l’Opéra de Marseille commence dare-dare. A peine le temps de souffler au début du mois de septembre, à l’heure où chacun retrouve le chemin du boulot ou les bancs de l’école, qu’on se rend Place Reyer pour écouter deux magnifiques opus, fleurons du genre, signés Anton Dvorak ! Sa Symphonie n°9 [...] [...]

La Flûte enchantée

Au programme
Un conte initiatique qu’on peut appréhender avec la naïveté d’un regard enfantin, comme on peut y lire des enjeux sur les rapports des sexes, familiaux, thématiques freudiennes avant l’heure, voire sociaux, des références ostensibles à la franc-maçonnerie… Et la merveilleuse musique de Mozart fait le reste : du pur chant de Pamina (Sandrine Piau) à l’hystérie [...] [...]

Un Verdi à l’épreuve des « références »

Critiques
On se souvient des représentations exceptionnelles du Trouvère à l’Opéra de Marseille il y a 25 ans… des rappels saluant la performance du ténor Lando Bartolini, de la voix d’airain de Leo Nucci, de l’anthologique Azucena de Fiorenza Cossoto… et l’on se demande même si les sons filés dans l’aigu par la soprano Margarita Castro-Alberty [...] [...]