Les Rencontres 100% à l’Ouest

À l’ouest, du nouveau

Les Rencontres 100% à l’Ouest - Zibeline

Une troisième édition consacre l’intérêt de la manifestation qui unit cinq régions sous l’égide de la culture, les Rencontres 100% à l’Ouest.

L’aventure débute en 2010 avec les régions Bretagne, Limousin, Pays de la Loire et Poitou-Charentes, la région Centre rejoignant l’opération l’an dernier. Le principe est simple et efficace : après sélection sur dossier par des comités techniques indépendants, trois équipes artistiques par région sont retenues sur des critères communs aux cinq régions. Les projets ne sont pas des formes achevées, et leur création aura lieu au plus tôt en février 2013. Les univers de chaque compagnie, les formats proposés varient, de même que les esthétiques, les genres, les formes. Les quinze spectacles sont présentés lors des Rencontres 100% à l’Ouest, en expliquant la démarche et donnant des extraits, durant une vingtaine de minutes suivies d’un court échange avec la salle.

Le but ? Permettre aux troupes de solliciter des aides, sous forme de résidences, d’appel à artistes pour compléter une production, de pré-achats voire de coproduction des diffuseurs, de lieux de stockage pour les décors, d’aide technique… L’enjeu est de taille : le public de ces rencontres est composé de programmateurs (115 cette année), de représentants d’institutions et de compagnies (102), la majorité provenant des 5 régions, mais d’autres venus d’Auvergne, de Basse-Normandie, de Seine-et-Marne, de la Marne, des Charentes-Maritimes, de la Dordogne et Périgord (en forte délégation, proximité géographique oblige), et même de la Réunion ! Une véritable mine de contacts pour les artistes…

Entre les compagnies, les échanges sont fructueux, on confronte les pratiques, les expériences, et naissent des envies de créations nouvelles. Un esprit avignonnais plane, les programmateurs font leurs courses, même si les spectacles ne sont pas aboutis. Et la mutualisation des ressources et des territoires ouvre un champ plus vaste aux troupes régionales.

Jean-Paul Denanot, le Président de la Région Limousin qui accueille cette année la manifestation, se félicite de «cet esprit coopératif au sens large, interrégional» et rappelle que «plus que la loi, ce sont les hommes qui font la coopération». Véronique Chauvois, directrice du service culture de la Région Limousin insiste : «Les équipes artistiques doivent être vues et vendre, même avec un ancrage régional, surtout lorsque la région est petite. Il faut que les conditions de production soient les meilleures possibles si l’on veut que la création existe.»

De nombreux dispositifs coopératifs existent dans ces régions : la Dynamique des arts vivants en Massif Central, rencontres professionnelles entre Auvergne, Limousin et Languedoc Roussillon, ou Stationnement(s) autorisé(s), soutenu par les Régions Centre, Pays de la Loire et Poitou-Charentes. Ou encore Premières lignes, piloté par la scène conventionnée de l’agglomération de Dreux. Les régions cherchent par des manifestations communes à valoriser et irriguer leurs territoires, aidées par plusieurs structures : l’Agence Régionale du Spectacle Vivant en Poitou-Charentes qui est à l’initiative des Rencontres à L’Ouest, l’Agence du Spectacle Vivant en Bretagne, le Forum des arts vivants en Pays de Loire, l’Agence de Valorisation Culturelle et Économique du Limousin (l’AVEC). Cette dernière, cheville ouvrière de la fête apporte son dynamisme éclairé.

Et quelle fête ! Située dans un lieu hautement symbolique, le Théâtre de l’Union : construit entre 1910 et 1911, à l’origine salle de réunion syndicale de la coopérative ouvrière des porcelainiers, il accueillait aussi des représentations cinématographiques et des spectacles… 6 000 places debout ! Aujourd’hui, 360 places assises pour le Centre dramatique national, labellisé en 2002 Patrimoine du XXe. Pierre Pradinas, son actuel directeur se réjouit de la dynamique insufflée par les Rencontres, rappelle que le Théâtre de l’Union fut le deuxième cinéma après le Rex à Paris, comprenait une bibliothèque et faisait du music-hall et des meetings politiques ! Limoges était alors nommée la Rome du Socialisme…

Les spectacles

Les 15 compagnies présentaient sur deux jours leurs projets, et le spectacle du coup de cœur de l’an dernier, Un ennemi du peuple d’Ibsen par la compagnie Fidèle Idée. On reste étonné par la force des travaux présentés, toujours motivés par un propos et clairs sur leurs enjeux esthétiques. Originalité de La place du chien par la compagnie Lumière d’Août (sitcom canin et postcolonial) ; allégorie de la danse hip hop avec Drafters-Les courants d’air ; approche subtile de Roberto Zucco de Koltès par la compagnie L’abadis ; une réflexion sur les archétypes et l’apport dramaturgique du jeu des marionnettes avec 2h14 par le Bruit du Frigo ; une étonnante vielle à roue électroacoustique de Gilles Chabenat avec le Maxiphone Collectif, pour un jazz ingénieux qui cultive l’improvisation ; un travail intéressant de paléographie musicale avec l’Ensemble Beatus ; un détournement poétique des objets du quotidien dans un spectacle cocasse et déjanté par L’insolite Cie (Degrés) ;  la poésie de J’ai tant aimé ce monde de Ramuz en une forme croisée, théâtre, musique, vidéo, par le Théâtre Bleu et Marmouzic

Le catalogue est beau, plein de promesses. Les retombées en termes de contrats signés ? «Il est difficile après seulement deux éditions d’avoir du recul sur la circulation territoriale des compagnies. Néanmoins, à court terme, elles élargissent leurs réseaux de diffusion et de partenaires par le contact direct avec les professionnels. Pour ces derniers, les RAO sont également un lieu de discussions sur les projets artistiques des différentes compagnies», explique Camille d’Angelo, chargée de mission Théâtre/Danse pour la région Centre.

Forte de ces principes, cette région, dont 4,5% du budget est consacré à la culture (3% en Paca), prend le relais l’an prochain. Un rendez-vous à ne pas manquer !

MARYVONNE COLOMBANI

Novembre 2012

 

Les Rencontres 100% à L’Ouest ont eu lieu les 22 et 23 octobre au Théâtre de l’Union, Limoges