Zibeline bannière

Zibeline enquête sur le prosélytisme à Marseille de la Nouvelle Acropole

Enquête sur la Nouvelle Acropole à Marseille

Zibeline enquête sur le prosélytisme à Marseille de la Nouvelle Acropole  - Zibeline

Intriguée par les conférences proposées par La maison de la philosophie à Marseille, Zibeline a cherché à en savoir plus sur les activités de la Nouvelle Acropole, un organisme suspecté de dérives sectaires.

Le visage de Carl Gustav Jung s’affiche en grand sur les murs de Marseille. Diverses manifestations lui sont consacrées par la Maison de la Philosophie, située boulevard Salvator dans un bel hôtel particulier. Pour qui s’intéresse à la psychanalyse, Jung est un personnage sujet à caution, de par l’appui qu’il a apporté à Göring dès 1933, et certains de ses écrits anti-freudiens affirmant la supériorité de l’inconscient aryen sur l’inconscient juif. C’est donc avec circonspection que l’on s’approche des affiches, pour lire les mentions qui y figurent… où l’on découvre le logo de la Nouvelle Acropole, société initiatique au passé sulfureux.

Renseignement pris auprès de la Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires (Miviludes), on apprend que cet organisme, fondé en 1957 par l’argentin Jorge Angel Livraga Rizzi «se définit comme une association culturelle à vocation humaniste qui promeut, par le biais de cours de philosophie et d’activités sportives et artistiques, un enseignement ésotérique et spiritualiste». Sa doctrine d’inspiration théosophique véhicule notamment la croyance en la transmigration des âmes, la possibilité d’établir des contacts médiumniques avec les «Maîtres», guides de l’humanité, ainsi qu’une théorie selon laquelle des races se sont succédé dans l’histoire : hyperboréens, atlantes, lémuriens, aryens…

Parce que «de fortes suspicions de dérives autoritaires pèsent sur la Nouvelle Acropole qui, sous ses activités de façade, diffuserait auprès de ses membres les plus assidus un message anti-démocratique voire totalitaire», et inquiète «de son fort prosélytisme envers la communauté scolaire et estudiantine», la Miviludes exerce sa vigilance à son égard. C’est également le cas du GEMPPI, Groupe d’Étude des Mouvements de Pensée en vue de la Protection de l’Individu basé à Marseille, qui propose sur son site nombre d’extraits édifiants, issus de la documentation remise aux militants de la Nouvelle Acropole (voir extraits ci-dessous).

Soutien ou manipulation ?

Le site de la Maison de la Philosophie illustre le type de manipulation qu’exerce la Nouvelle Acropole : divers courriers de soutien à une des deux associations (Espace Salvator ou Maison de la Philosophie) émanant du Maire, Jean-Claude Gaudin, en 2004 ainsi que de celui qui n’était pas encore son 1er adjoint, Dominique Tian, en 2006, ou de Daniel Hermann lorsqu’il était adjoint à la culture en 2011, y figurent, comme autant de garanties de respectabilité. Les élus concernés nous ont affirmé ignorer jusqu’alors cet utilisation de leur image, et avoir soutenu simplement ce qui leur semblait une initiative culturelle intéressante, sans connaître les soupçons sectaires qui pesaient sur la Maison de la philosophie.

Pourtant le GEMPPI avait déjà alerté Dominique Tian l’an dernier suite à une autorisation donnée à la Maison de la Philosophie d’occuper l’espace public et d’y faire la promotion de ses activités. Pointant le fait que «la Maison de la philosophie est une émanation locale de l’association Nouvelle Acropole, organisme international puissant, dont elle diffuse la doctrine et la littérature sous un masque culturel, prétendument philosophique», le directeur du GEMPPI s’étonnait «qu’ils aient eu l’autorisation de s’installer à cet endroit très fréquenté et hautement touristique et que leurs stands arborent le logo de la ville de Marseille, sur de grands panneaux». Ce courriel du GEMPPI est resté sans réponse, et une nouvelle autorisation a été délivrée cette année : la Nouvelle Acropole exerce donc, durant neuf samedis, sur le Vieux Port, un prosélytisme autorisé de fait par la Ville de Marseille (voir arrêté municipal ci-dessous). Contactés à ce sujet par la rédaction, les responsables de la structure marseillaise de la Nouvelle Acropole n’ont, contrairement aux élus marseillais, pas répondu à nos sollicitations.

Autre moyen de manipulation : si l’on élargit les recherches hors de Marseille, on peut relier notamment la Nouvelle Acropole à l’ONG RAPID France, qui organise des interventions d’urgence ou mobilise du matériel (récemment pour le Népal) et recrute par ce biais auprès des jeunes idéalistes. Dans un entretien qu’il nous a accordé, Michaël Descloux, le président de RAPID France, reste d’abord évasif sur ses liens avec la Nouvelle Acropole. Il indique finalement en connaître quelques membres, avoir organisé un «week-end aventure» dans les calanques à Marseille l’an dernier avec la Nouvelle Acropole, et proposer des formations de secourisme à Bordeaux, dans l’Espace Mouneyra, clairement associé à la Nouvelle Acropole.

Dans un deuxième temps, il précisera être lui-même «adhérent de la Nouvelle Acropole», avec laquelle RAPID France «travaille en partenariat», sans avoir «à relever aucun fait particulier». En fait, on apprendra qu’il est le dépositaire du nom de domaine Espace Mouneyra, également son président, et qu’il est lié de près à ce lieu depuis sa création. Par l’Espace Mouneyra, qui, comme la Maison de la philosophie, est une émanation directe de Nouvelle Acropole, RAPID France, peut, sous couvert d’action humanitaire, facilement approcher des jeunes gens.

Emprise, réseau et noyautage

L’emprise mentale se fait donc de manière particulièrement insidieuse, et peu d’organismes suspectés de dérive sectaire ont été condamnés par la justice, qui ne frappe qu’en cas d’infraction au code civil ou pénal caractérisée : détournement de fonds, incitation à la violence, maltraitance à enfant etc. C’est en séparant petit à petit leurs victimes de leur entourage social ou familial, sans jamais le formuler clairement, que les militants opèrent (voir témoignage ci-dessous), souvent en diffusant sur le net : dans le dernier rapport annuel de la Miviludes, remis au Premier Ministre le 4 mai 2015, on lit que les processus de radicalisation et le risque sectaire seraient amplifiés par Internet. Pour une raison presque mécanique : les algorithmes favorisent les sites les plus actifs, qui sont souvent animés par les «pros», plutôt que par les «antis». La puissance du réseau permet de diffuser à grande échelle, et de toucher beaucoup plus facilement une grande audience.

Mais Internet n’est pas leur seul moyen d’amplifier leur emprise : le 4 mai dernier, des membres du Colibri (le mouvement de Pierre Rabhi) et d’un collectif d’habitat participatif marseillais se sont réunis pour évoquer leurs difficultés face au noyautage du milieu associatif par la Nouvelle Acropole et le Parti Humaniste (autre structure initiatique d’inspiration New Age). Sous couvert d’actions en faveur de l’environnement, ainsi au Jardin de Sainte Marthe, ou dans le cadre d’alternatives sociétales comme l’habitat partagé ou la manifestation Alternatiba, ces dernières se rapprochent des associations travaillant sur ces problématiques, tentent souvent de phagocyter les conseils d’administration… et parfois réussissent. Cela a été le cas pour Place des Habeilles, projet d’immeuble multigénérationnel au cœur de Marseille. De fait la communication non-violente, couramment pratiquée dans ce secteur, conduit les collectifs à subir les interventions indésirables. Première règle des manipulateurs : s’approprier l’ouverture d’esprit, et taxer d’intolérance ceux qui se rebellent…

Que faire, alors, pour ne pas se laisser berner ? Garder son esprit critique en éveil, questionner les sirènes de la «sagesse» lorsqu’elles se présentent sous les atours fumeux des cathares à Toulouse, ou d’un obscur «philosophe» nommé Livraga, placé sur le même plan que Platon ou Aristote à Marseille, cité antique… On pourrait aussi éviter que des structures telles que la Nouvelle Acropole n’utilisent à leur profit l’espace public ! Et se pencher sérieusement sur leur financement, sur lequel il nous a été impossible d’obtenir la moindre réponse…

GAËLLE CLOAREC, JAN-CYRIL SALEMI et AGNES FRESCHEL
Mai 2015

Rapport 2015 Miviludes au Premier Ministre :
http://www.derives-sectes.gouv.fr/sites/default/files/publications/francais/Rapport-au-Premier-ministre_2013-2014_Miviludes.pdf

Extraits documentation Nouvelle Acropole sur le site du GEMPPI :
http://www.gemppi.org/accueil/new-age-et-occultisme.html?id=142

Jorge Angel Livraga, dit JAL, fondateur de la Nouvelle Acropole, est décédé en 1991. S’il n’apparaît pas directement dans les références philosophiques de la Maison de la philosophie marseillaise, plusieurs témoignages de personnes ayant assisté aux cours dispensés affirment qu’il fait partie des «philosophes» abordés dès le premier cycle.

Voici quelques extraits relevés par le GEMPPI de ses Lettres à Délia et Fernand, écrites en 1980, rééditées par la NA en 1994 :

P145- Les âmes dotées de plus d’expérience se sont toujours incarnées dans des familles déterminées, d’une ethnie supérieure au groupe gouverné.

P42- Chacun doit découvrir en soi un gardien spirituel…plutôt que de gémir…sur la situation mondiale. Celle-ci ne sera pas changée par les gens ordinaires ; seuls les hommes et les femmes supérieurs le feront…

P27- La race actuelle qui dirige le monde. En son sein une nouvelle race est en gestation, elle constituera une nouvelle souche. Une nouvelle synthèse spirituelle.

P28- …il existe déjà…en tout Acropolitain quelque chose de cet homme nouveau…ces idées grandioses et torturantes qui vous assaillent la nuit, le désir de conquérir le monde pour un idéal, l’élan émotionnel qui vous fait vaincre les barrières de la fatigue…l’obéissance qui vainc vos instincts…sont les indices en vous de l’homme nouveau.

P81-…éveiller en d’autres le même idéal. Etre et militer sont inséparables…Militer est un mot de racine latine…de là vient le terme militaire

P184- Il est licite de tuer pour un idéal…Mais avec des armes et des moyens qui lui correspondent…

P208- L’ère de la raison, pour la raison en soi, est morte. Aujourd’hui se lèvent les temps où règnera la Volonté

P133-…ce que nous proposons, c’est une science nouvelle. Fortement liée à la Sagesse ésotérique…

P60-…si nous étudions leurs sciences, ce n’est que pour les réfuter de la même façon qu’on extrait le venin…

P140-Le véritable artiste est un genre particulier de prêtre et non un drogué, un homosexuel ou un délinquant timide qui…nous agresse avec des pinceaux…

P201-…l’Homme nouveau est sans fard. Il croit en Dieu…Pour l’Homme nouveau, il y a les vainqueurs et les vaincus… (P202) L’Homme nouveau est déjà parmi nous…Il appartient à la nouvelle race spirituelle au sein de laquelle le surhomme…sera manifesté…

Arrêté de la Ville de Marseille du 15 mars 2015 :

15/0041/SG – Organisation de débats philosophiques sur le quai de la Fraternité par l’Association Nouvelle Acropole

Nous, Maire de Marseille,… Vu la demande présentée par l’« Association Nouvelle Acropole », représentée par Monsieur Roland LAMAISON, domiciliée 19, bd Salvator 13006 Marseille

ARTICLE 1 La Ville de Marseille autorise l’«Association Nouvelle Acropole», représentée par Monsieur Roland LAMAISON, domiciliée 19, bd Salvator 13006 Marseille, à organiser dans le cadre de « la semaine de la philosophie » des débats philosophiques avec installation d’une table, huit (8) chaises, un panneau d’information et un parasol, sur le quai de la Fraternité, conformément au plan ci-joint. Les Samedis 7 et 14 mars 2015 de 15H00 à 18H00, montage et démontage inclus. Les Samedis 18 et 25 avril 2015 de 15H00 à 18H00, montage et démontage inclus. Les Samedis 2 et 30 mai 2015 de 15H00 à 18H00, montage et démontage inclus. Les Samedis 6, 20 et 27 juin 2015 de 15H00 à 18H00, montage et démontage inclus.

Témoignage d’une mère, dont nous préservons l’anonymat à sa demande :

« Je tiens à témoigner comment, de façon sournoise et sans qu’il soit possible de mettre un nom précis sur leur action, la Nouvelle Acropole a transformé ma fille ; elle n’est plus la même.
En famille, elle est devenue à la fois fuyante et extrêmement «pédante» sur ce qu’elle pense maîtriser et qu’elle appelle globalement «la philo», tout en insistant lourdement sur l’opposition entre la philosophie enseignée à l’université et la «vraie» philo à laquelle on l’a initiée.
Elle ne cherche pas à nous rallier à sa cause, mais semble convaincue de faire partie d’une élite, comme si elle possédait désormais un savoir, une connaissance que nous n’avons pas et qui la met à part.
Ma fille a 3 enfants de 17, 14 et 10 ans. Les 2 derniers vont maintenant dans des «camps de vacances» apparemment anodins, mais eux aussi changent, en particulier mon petit-fils de 14 ans qui me parait formaté, et fait la morale et des discours alambiqués à ses cousins et cousines, sur les lois, les règles, les vraies valeurs des chevaliers, le monde en perdition.
On a l’impression d’un certain endoctrinement souterrain, sans pouvoir mettre le doigt sur quelque chose de précis qui soit répréhensible. En résumé, il y a bien transformation, ce qui me fait penser et dire que la Nouvelle Acropole n’est pas un mouvement anodin. Pour ce que j’en ai observé, il essaie de se fondre dans son environnement et ceux qui la rejoignent se coupent du quotidien qui était le leur (occupations, amis…) et deviennent peu à peu des gens «étranges», des étrangers pour leur famille. C’est en tous cas ce que je vis. »

Ci-dessous : capture d’écran du site de la Maison de la Philosophie

encadrehermantian