Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Découvrir des auteurs singuliers avec les Nouvelles Hybrides, les 6 et 7 avril dans le Vaucluse

Venir d’ailleurs, écrire en français

• 6 avril 2018⇒7 avril 2018 •
Découvrir des auteurs singuliers avec les Nouvelles Hybrides, les 6 et 7 avril dans le Vaucluse - Zibeline

Chaque mois, les Nouvelles Hybrides permettent de découvrir de nouveaux auteurs aux voix singulières et pertinentes. Après la plasticienne des mots, orfèvre des langages, Pascale Petit, cette vivante association nous conduit à rencontrer Laura Alcoba, Velibor Čolič et Lenka Horňáková-Civade, qui ont pour point commun d’être des auteurs en langue française, qui pour tous les trois est leur langue d’adoption. Laura Alcoba, écrivain, traductrice, maître de conférence à l’université Paris Ouest Nanterre, est d’origine Argentine, a rejoint la France à l’âge de dix ans ; Velibor Čolič est journaliste, critique musical, écrivain, constatant les atrocités commises dans les « zones ethniquement purifiées », il a déserté l’armée bosniaque, et trouvé refuge en France (1992) ; Lenka Horňáková-Civade, peintre, écrivain, est née en République Tchèque, elle s’installe d’abord à Paris où elle complète ses études dans le cadre du Programme Copernic (1994-95) puis en Provence (1998), d’abord écrivain d’expression tchèque, elle publie son premier roman directement écrit en français en 2016 (Giboulées de soleil). La dernière par choix, les deux autres par nécessité, ces trois auteurs vivent en France et en ont adopté la langue pour composer leurs œuvres. Bernard Magnier, journaliste et directeur de la collection Lettres africaines (Actes Sud), animera une table ronde les réunissant. La question essentielle réside dans ce choix de la langue, nouvelle pour chacun d’entre eux : « nouvel espace de liberté », refondation de soi, distanciation nécessaire à l’écriture, manière d’être plus pertinent en appréhendant le monde d’un ailleurs ? Ou est-ce un « exil dans l’exil » par l’abandon de la langue maternelle en même temps que celui du pays d’origine ?. Bernard Magnier abordera, lors d’une conférence à travers les œuvres d’écrivains nés à l’étranger et qui ont contribué à l’enrichissement des lettres françaises (Ionesco, Beckett et tant d’autres), cette relation charnelle et conflictuelle avec la langue adoptée. Deux rencontres complèteront cette passionnante approche, une séance « À haute voix » avec Laura Alcoba entre lecture de passages de La Danse de l’araignée par Pauline Huruguen, et discussion menée par Christiane Dumoulin, et une Rencontre avec Velibor Čolič animée par Bernard Magnier et des lectures de Jean-Marc Fort. Ironie, poésie, fantaisie, humour, tour à tour se déclinent pour livrer avec acuité récits d’enfance, de dictature, de conquête de la liberté… au cœur des pages.

MARYVONNE COLOMBANI
Février 2018

6 & 7 avril
Bibliothèque, Ansouis
Médiathèque, Pertuis
Médiathèque, Saint-Saturnin-les-Apt
04 90 08 05 52
lesnouvelleshybrides.com

Photo : Velibor Colic c C. Hélie – Gallimard