Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

La ZAT (Zone Artistique Temporaire) à Montpellier, les 22 et 23 avril

Toujours ZAT’taque !

• 22 avril 2017⇒23 avril 2017 •
La ZAT (Zone Artistique Temporaire) à Montpellier, les 22 et 23 avril - Zibeline

La 11e édition de la ZAT (Zone Artistique Temporaire) s’installe cette fois dans le parc Montcalm. Belle longévité pour ce projet né en 2010, appelé à se reproduire chaque fois dans un lieu différent de Montpellier.

Si le rythme des événements s’est ralenti, le mouvement est toujours en route, avec une régularité désormais annuelle. Chaque fois, le public est convié à découvrir de nombreux spectacles, dans un cadre souvent décalé : l’art vivant se déplace dans la rue, au cœur des lieux publics, dans les artères qui font battre la vie quotidienne des quartiers que les différentes ZAT investissent. Le parc Montcalm, très apprécié des flâneurs, sportifs, familles, représente une réappropriation d’un espace par ses habitants, depuis qu’il a été rouvert au public en 2011, après avoir été pendant une longue période converti en terrain militaire. L’organisation de la ZAT11 dans ce lieu de 26 hectares à l’ouest de la ville signe la volonté municipale de rassurer les riverains quant au devenir flou du parc, menacé par l’urbanisation.

Place pour l’heure au théâtre, à la danse, au cirque, à la musique, aux installations plastiques avec 22 spectacles gratuits, des activités proposées par 10 associations du quartier, et –nouveauté de cette 11e édition– les performances de 80 jeunes comédiens, chorégraphes et circassiens issus de trois écoles supérieures d’art montpelliéraines. La direction artistique a à nouveau été confiée à Lieux publics (Centre national de création à Marseille) et son directeur Pierre Sauvageot, comme pour la précédente ZAT dans le quartier de Figuerolles.

Le défi est d’inventer une programmation qui permette l’afflux et la circulation d’un public très nombreux et familial (400 000 personnes) dans des lieux toujours différents, et de laisser transparaitre, voire transcender, le quotidien du quartier autant que sa mémoire.

Le collectif Adhok présentera sa nouvelle création, le diptyque Les Immortels – Le Nid et L’envol, où il est question de s’interroger sur « Qu’est-ce qu’être jeune aujourd’hui ? ». Après avoir brisé la coquille de son œuf, osera-t-on se lancer dans les airs ?

Des Bâtisses Sœurs aux Villes Éphémères d’Olivier Grossetête, invite les habitants, puis le public, à édifier un bâtiment utopique et éphémère. Carton et Scotch en sont les matériaux. Dérisoires, mais investis des rêves de chacun, initiateurs de dialogues et réflexions sur la vie de quartier. Les lapins lumineux géants de la plasticienne australienne Amanda Parer poursuivront leur migration (après New York, Londres, Paris…) sur la pelouse de Montcalm. Ludique, l’installation (Intrude) vise à pointer un phénomène inattendu : les lapins, négligemment introduits en Australie au XVIIIe s., prolifèrent et menacent l’équilibre écologique.

La Transhumante (10 manipulateurs et un maître d’œuvre, Johann Le Guillerm), édifice de 150 carrelets de bois de 3 mètres accomplira sa mutation heure par heure. Sculpture vivante ?

Les 40 élèves du Cours Florent se livreront à différentes performances qui rappelleront la dimension sportive du parc Montcalm, où terrains de tennis désaffectés côtoient les parcours d’entraînement militaires…

ANNA ZISMAN
Avril 2017

11e édition de la ZAT
22 & 23 avril
Parc Montcalm, Montpellier
zat.montpellier.fr

Photo : Intrude -c- Amanda Parer