"Dire et tracer l'amble" de Gérard Titus-Carmel au cipM

Titus-Carmel

• 24 avril 2015⇒27 juin 2015 •

Opposant, au début de son parcours d’artiste, la phrase d’André Breton « Il n’y a pas de grande expédition en art qui ne se mène au péril de sa propre vie« , et celle de Matisse « L’art doit être bon et confortable comme un bon fauteuil« , entre écriture et peinture, finalement, Gérard Titus-Carmel, ancien élève de l’école Boulle, qui s’est fait connaitre dans les années 70 avec des dessins de brisures, des déboitements, n’a pas choisi. Et à côté de ses nombreuses séries de dessins et de peintures, il a écrit pas moins de 50 livres! Des recueils de poésie et des essais sur l’art et la littérature, autour notamment d’artistes « marginaux », tels que Hart Crane ou Gustave Roud, des artistes qui le touchent par leurs « oeuvres vouées à ne pas faire oeuvre« .

C’est, parmi d’autres choses, ce dont on parle avec lui, sur WRZ, à l’occasion de l’exposition que Le cipM lui consacre, depuis le 24 avril dernier, et jusqu’au 27 juin prochain.

Par Alain Paire
Avril 2015

Photo : Gérard Titus-Carmel -c-M.Voiry


cipM
Centre International de Poésie Marseille
Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille
04 91 91 26 45
http://www.cipmarseille.com/