Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Le temps fort Art et Philosophie Révolution(s) célèbrera Mai 68 à La Garde, du 16 au 25 février

« Soyez réalistes, demandez l’impossible ! »

• 16 février 2018⇒25 février 2018 •
Le temps fort Art et Philosophie Révolution(s) célèbrera Mai 68 à La Garde, du 16 au 25 février - Zibeline

Thèm’Art prend une longueur d’avance sur le calendrier des commémorations de Mai 68 en proposant en février le temps fort Art et Philosophie Révolution(s). Comme les cinq éditions précédentes, Thèm’Art fera se croiser les regards des philosophes et des plasticiens, leurs méthodes, leurs instruments, à l’occasion d’une exposition collective et d’un colloque dont la thématique commune interroge notre société et notre époque. Chantal Delsol et Michel Maffesoli interviendront respectivement sur « La révolution comme matrice et comme naufrage » et « Révolution resolvere ou le retour spiralesque des choses » tandis que l’exposé de Philippe Granarolo traitera « d’un grand écart jamais surmonté – Mai 68 ». En qualité de philosophe et d’adjoint à la culture de La Garde, Philippe Granarolo est à la manœuvre pour atteindre son objectif de « faire se rencontrer deux mondes et mieux relier les deux approches ». Avec une belle énergie semble-t-il, puisque depuis 2013 la venue de Luc Ferry, puis Boris Cyrulnik, Raphaël Enthoven et Cynthia Fleury ont fait salle comble ! Cette année, il innove en invitant les philosophes à découvrir l’exposition en présence des plasticiens, favorisant ainsi le dialogue au plus près des œuvres. Celles-ci ont été sélectionnées par un jury professionnel* sur des critères multiples : inventivité, imaginaire, qualité technique, réflexion, originalité, en résonance avec la thématique « révolutionnaire ». Sans pour autant l’illustrer à la lettre ! Pour les jeunes créateurs issus de la région Grand Sud-Est, Thèm’Art est à la fois une vitrine et un tremplin. Ensemble ils captent le bel éclairage offert par l’exposition collective, la présence des philosophes, du public, des médias et des professionnels. Et comme dans toute compétition, un seul sera nommé lauréat – ou lauréate –  et bénéficiera d’une double récompense : une dotation de 1500 euros et une exposition personnelle à la Galerie G. l’année suivante. Le challenge est de taille et le jeu en vaut la chandelle, pour preuves les dessins et installations du lauréat 2017, Jean-Philippe Roubaud, qui font les beaux jours des cimaises de la galerie jusqu’au 28 février.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Février 2018

* Régine Para Tracy (Espace de l’art concret, Mouans-Sartoux), Jean-Louis Ramand (galerie Jean-Louis Ramand, Aix-en-Provence), Davia et Lisa Fardelli (galerie Les frangines Hybrid Space, Toulon).

Révolution(s)
16 au 25 février, colloque le 24 février à 15h
Complexe Gérard Philipe, La Garde
04 94 08 99 19
ville-lagarde.fr
facebook.com/GalerieG

Photo : La Garde © Jean-Philippe Roubaud