Toutes les semaines, la chronique d'un cinéfils sur WRZ !

Par La Fenêtre – (127) – « En attendant les hirondelles » de Karim Moussaoui

Toutes les semaines, la chronique d'un cinéfils sur WRZ ! - Zibeline

Le cinéma algérien, sous sa forme la plus élaborée, comme celui de Tariq Tegula ou d’Hassen Ferhani, continue son analyse des soubresauts de la société algérienne. Ce premier long-métrage de Karim Moussaoui déroule 3 récits sans imbrications réelles, mais dans lesquels vient se nicher un constat amer d’une Algérie malade d’abord des non-dits de son passé récent qui ne passe pas, un pays où désormais personne n’espionne plus personne, mais où chacun a peur de chacun.

Par Bernard Favier

Novembre 2017

Photo: image du film -c- advitam