Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Les céramiques entre histoire et création au Musée de Salagon

Articuler l’histoire au contemporain

• 8 juin 2018⇒15 octobre 2018 •
Les céramiques entre histoire et création au Musée de Salagon - Zibeline

La nouvelle exposition du musée de Salagon, Céramiques, met en résonnance collections ethnologiques et nouveaux potiers céramistes d’art.

« Il s’agit vraiment d’une exposition de la maturité, sourit Isabelle Laban-Dal Canto, directrice de Salagon musée et jardins, nous avons réussi à articuler l’histoire et le contemporain, souligner l’intérêt des collections ethnologiques du musée et les inscrire dans une histoire longue qui montre comment une société paysanne perçue comme immobile a évolué. »

Un objet symbolique ouvre l’exposition, une roue de terre cuite, découverte intacte et abandonnée aux intempéries en 1957 par Pierre Martel. Il raconte dans sa revue, Les Alpes de Lumière (n° 69) comment au cours de la Deuxième Guerre mondiale, Marius Roux, tuilier à la retraite, ne pouvant obtenir les matériaux nécessaires pour réparer la roue de sa charrette, en fabriqua une en terre cuite ; d’abord pleine et cassante, enfin avec des trous et qui résista parfaitement :« Sans le savoir, et simplement pour répondre à un besoin précis, un humble artisan de Haute Provence avait refait en quelques jours le chemin que l’humanité avait mis des siècles à parcourir pour passer de la roue pleine à la roue à rayons ».

De la terre à l’architecture

À l’origine de la céramique, il y a la terre, cinq argiles différentes se trouvent dans la région d’Apt ! Kaolin (porcelaine), marne, pour les sigillées fines, les ocres, la terre à briques, et la smectite qui permet de dégraisser, bouche les trous du barrage de Serre-Ponçon, et s’utilise dans la fabrication d’un célèbre pansement gastrique ! Tuiles, briques, carreaux, un univers de bâtisseurs naît ici. Travail de forçat depuis l’extraction à la pioche, le chargement des fours, à la main (un four contenant 50 tonnes de matériaux) !

Les territoires bas-alpins, à l’image de la Provence, sont gris au Moyen-Âge : la céramique locale subit un « enfumage » en fin du cycle de cuisson et le vaisselier présente une palette de gris à quelques exceptions près. Ce sont les Italiens, qui migrent dans la région aux XVe et XVIe siècles, qui apportent la technique de la céramique colorée, vernissée. Le catalogue précise que « L’implantation de ces « étrangers » en Provence Occidentale a marqué un bouleversement complet dans la production régionale ». Des villes spécialisées se développent alors, Moustiers-Sainte-Marie, Apt. L’industrie épouse les besoins de la société et son évolution…

Face à la globalisation

La petite industrie céramique disparaît avec la production de masse qui marque la deuxième partie du XXe, les imprimantes 3D peuvent modeler l’argile, les logiciels remplacent les artisans… qui deviennent « artisans d’art », avec leurs pièces uniques, leur technique fine, complexe, les créations ne sont plus uniquement utilitaires, mais s’orientent vers la sculpture, le dessin, offrent des variations multiples, construisent un discours sur le monde, dans une pertinente distanciation, ainsi avec les œuvres exposées de Jérôme Galvin, Fanny Lavergne, Camille Virot, Jean-Nicolas Gérard, Agathe Larpent. Frivole parfois, la porcelaine se fait perruque, fausses moustaches, les tomettes entrent dans l’espace public, connectées à vos smartphones, et racontent à ceux qui les foulent l’histoire du lieu arpenté…

Au fil des salles, le face à face entre l’ancien et le nouveau se charge de sens, accorde aux contemporain la poésie et l’épaisseur du temps qui l’a mûri, et aux formes anciennes une éloquente mise en perspective.

MARYVONNE COLOMBANI
Avril 2018

Céramiques, dialogue entre tradition et contemporain
jusqu’au 15 octobre
Musée de Salagon, Mane
04 92 75 70 50 musee-de-salagon.com

Catalogue de l’exposition

Un catalogue extrêmement fouillé, indispensable complément, accompagne l’ensemble, propose en introduction le texte que Georges Duby avait écrit pour le catalogue de l’exposition montée en 1977 par François Mathey au Musée des Arts Décoratifs, intitulée Artistes/Artisans, où il décrypte les relations entre l’art et le pouvoir, les confusions entre notions d’esthétique de culture.

Céramiques, dialogue entre tradition et contemporain, sous la direction d’Isabelle Laban-Dal Canto, édité par le musée de Salagon, 20 €

Photographie : Jérôme Galvin, Service de Table (détail), Terre vernissée, 2017 © N. Bineau


Musée Départemental Ethnologique de Haute-Provence
Prieuré de Salagon
04300 Mane
04 92 75 70 58
http://www.musee-de-salagon.com/