Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Toutes les danses en une folle nuit à Monaco, le 1er juillet

Marathon monégasque

Toutes les danses en une folle nuit à Monaco, le 1er juillet - Zibeline

Huit heures durant, le quartier du Casino de Monte-Carlo va vivre au rythme de la danse, et les spectateurs seront acteurs ! Imaginez une barre de danse géante qui fait tout le tour de la place du Casino, sur laquelle vous pouvez vous échauffer aux côtés des danseurs des Ballets de Monte-Carlo, un concert d’Antonio Castrignanò et son orchestre des Pouilles pour clore l’entraînement de la barre géante, une guinguette où se restaurer et danser au son d’un bal musette, la troupe d’échassiers pneumatiques Horizons croisés (acrobates danseurs aériens et poétiques), une présentation passionnée de diverses danses de salon, Valse anglaise, Tango, Fox-trot, Charleston, Cha Cha Cha, Jive, Paso doble… (et vous serez conviés par les professionnels à apprendre leurs pas), la musique rétro interprétée par Alessandro Ristori & the Portofinos au bar américain de l’Hôtel de Paris, une démonstration de Pole Dance par Marion Crampe, et la possibilité de s’y essayer, mais aussi, grâce à de nombreuses écoles et associations, aux danses du monde, jazz, tango, flamenco, latine, cubaine, tahitienne, urbaine, orientale… Et voilà les Yamakasi, artistes acrobates et cascadeurs, puis la Compagnie de patinage canadienne « Le Patin Libre », révolution du patinage artistique sur bitume, et une démo virtuose de Battle hip hop avec Pokemon Crew. L’orchestre d’Antonio Castignanò accompagne la pièce créée pour ses danseurs par JeanChristophe Maillot pour l’occasion. Enfin, à vous de jouer ! Un Flash Mob géant avec les danseurs des Ballets de Monte-Carlo envahit la place du Casino suivi d’un immense Dance Floor, tandis que les façades s’illuminent. L’opéra Garnier devient alors une boîte de nuit animée jusqu’à l’aube par le DJ Greg Boust et pour ceux qui souhaitent rester dehors, 1000 casques permettent de prolonger la fête en une discothèque muette. Tout est en entrée libre ! N’oublions pas le clou de cette folle nuit, le marathon de danse, sur le mode du film de Sydney Pollack. Pas de Grande dépression comme en 1930, ni d’enjeu vital, mais de la performance ! Sept heures de danse pour les plus courageux ! Monaco danse, quel beau partage !

MARYVONNE COLOMBANI
Juin 2017

F(ê)aites de la Danse
1er juillet
Place du Casino, Monte-Carlo

03 77 98 06 28 55 / balletsdemontecarlo.com

Photographie : F(ê)aites de la Danse ©Michal Batory