Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Toujours d’une belle richesse éclectique, le Festival Durance Luberon

Grand écart, entre Durance et Luberon

• 11 août 2017⇒27 août 2017 •
Toujours d’une belle richesse éclectique, le Festival Durance Luberon - Zibeline

D’un village à l’autre, d’un style à l’autre, d’une discipline à l’autre, le festival Durance Luberon privilégie l’éclectisme et l’originalité dans une programmation resserrée, curieuse et attractive. Une dominante : la voix sous des formes et des approches variées, jazz, lyrique, chorale, comédie musicale, théâtre musical, voire performance vocale inclassable ou transgressive. Un duo d’intrus dans ces jeux de glottes, à défaut de cordes vocales : les Violons danseurs croiseront les archets dans un jeu de cordes qui débordera sur la chorégraphie, le mime et la farce pour le plaisirs des petits (à partir de 8 ans) et des grands. Une promesse alléchante et intrigante, celle de Virginie Basset et Gabriel Lenoir (22 Août). On file à La Tour-d’Aigues les 25 et 26 : les Carmina Burana, interprétés par Jan Heiting et le chœur et les solistes de l’ensemble Ad Fontes Canticorum, sont scénarisés par la compagnie Arlésienne de cirque Gratte ciel dirigée par Stéphane Girard.

Une semaine avant nous serons à Lauris, où la tradition du festival réitère la programmation lyrique variée de différentes écoles lyriques (allemande, italienne, russe, française, romantiques, véristes ?… à découvrir) sous l’égide des solistes de l’Académie Chorale de Moscou accompagnées par Vladik Polionov au piano. L’avant-veille, la mezzo-soprano Patricia Schnell et le ténor Luca Lombardo (ténor) se seront joints à ce dernier lors de la master class Opéra français avec les étudiants de l’Académie Chorale de Moscou. De quoi saisir les subtilités qui ont construit la tradition russe au XIXe siècle sous l’influence romantique Européenne. Patricia Schnell et Luca Lombardo auront décliné cette source fédératrice en déclamant les « Je t’aime moi non plus » de Carmen et Don José sur les arabesques de Polionov la veille à Grambois. Le génie descriptif de l’âme espagnol par Bizet transparaîtra-t’il aux antipodes stylistiques et chronologiques de la prestation flamenco de Kabaret « Eklectik Famenco flamenco Zone » (avec Sarah Moha, La Fabia, de Suzel Barbaroux) trois jours avant à Lourmarin ? On ne rompt pas une ambiance et un esprit ibérique : au Puy Sainte Reparade, le baryton Jean-Christophe Maurice, accompagné du récitant Alain Carré avec Anaït Sérékian au piano, saura nous rappeler la folie et l’idéalisme de Don Quichotte entre les textes de Brel et les espagnolades des mélodies de Massenet, Ravel ou Ibert. Le périple régional est encadré en fanfare par le jazz ouvert, vocaliste, du passeur de son et révélateur de talents Jean-François Bonnel à Mirabeau. Dans la même veine, Cathy Heiting explosera les frontières des genres et de la voix en clôture au Château d’Arnajon du Puy Sainte Reparade. Si l’on vous dit en outre que les soirées aperopera et aperojazz sont agrémentées d’une dégustation issue des domaines viticoles environnants, et comme leur nom l’indique… Vinum et musica laetificant cor. Grand écart toléré, mais sans modération d’ordre musicale.

P.-A. HOYET
Juillet 2017

Festival Durance Luberon
11 au 27 août

Divers lieux, entre Durance et Luberon
06 42 46 02 50 festival-durance-luberon.com

Photographie : Cathy Heiting © Bertrand Périsson